Okapinews.net
AlerteSécuritéSociétéUne

Clôture du mois de Mars : vent debout contre l’insécurité dans l’Est de la RDC, les femmes du Parti Travailliste dénoncent l’injustice de la communauté internationale face à l’insécurité et le silence dans l’Est de la RDC !

publicite-candidat

Lundi, 1er avril 2024-C’est une clôture du mois de la femme aux allures d’une interpellation. Près de 1000 femmes du Parti Travailliste ont dénoncé, au cours d’une grande cérémonie, le silence et surtout l’injustice de la communauté internationale face à l’agression de la République Democratique du Congo par le Rwanda voisin.

Parti cher au Député National Steve Mbikayi Mabuluki, le Parti Travailliste qui a toujours condamné en des termes clairs l’implication des puissances occidentales dans l’insécurité en RDC, appelle le Gouvernement Congolais à mettre tous les moyens nécessaires pour la pacification du territoire national.

Alphonsine Mujinga, Présidente du Conseil des Femmes Travaillistes a, avant de prononcer son discours, fait observer une minute de silence en mémoire des femmes qui sont tuées et violées par les ennemis de la paix dans l’Est du pays.

« Mention spéciale à toutes les femmes victimes des violences dans l’Est de notre pays. Nous sommes tous témoins de l’injustice que subit la RDC….Nous reconnaissons les efforts du Gouvernement et du Président de la République pour l’effectivité de la paix et d’égalité face aux contraintes imposées par la guerre. Avec un cœur pincé et plein de compassion, nous rendons hommage à toutes ces femmes qui subissent les atrocités à l’Est », a-t-elle devant la foule.

Aussi, consciente de l’apport des femmes dans le développement de la société, Alphonsine Mujinga MWANZA demande au Président de la République de faire participer la femme à toutes les tables des négociations.

« …Bien qu’elles soient impliquées dans des activités qui appellent à un changement plus large, les voix des femmes restent sous représentées dans la vie publique. Elles sont exclues des processus effectifs de participation et consultations concernant les décisions qui affectent directement leur vie, y compris les différents processus de paix et de réconciliation. Cependant, il est prouvé que leur rôle mobilisateur est essentiel pour reconstruire la paix et favoriser le développement. Une paix durable ne sera possible que si les femmes participent activement aux négociations », a-t-elle lancé un appel.

Mbikayi félicité par les mamans du Parti Travailliste

Au cours de cette cérémonie, Steve Mbikayi a été présenté comme l’homme qui valorise les compétences des femmes au sein de son parti. Ce, pour avoir nommé deux femmes comme Vice-présidentes de son parti.

Heureux, Mbikayi a pris la parole pour promettre de poursuivre son combat pour l’épanouissement de la femme congolaise. Au sujet de l’insécurité dans l’Est du pays, ce député National pense que l’heure n’est plus à la distraction.

Pour lui, le Gouvernement doit mettre des moyens conséquents à la disposition de l’armée pour vaincre l’ennemi.

Il a demandé aux femmes de rester déterminées et de commencer déjà à préparer les élections de 2028.

« Je veux voir plusieurs du PT candidats à tous les niveaux. Nous sommes disponibles pour vous soutenir, vous pouvez donc compter sur notre appui », a-t-il martelé.

Rappelons que plusieurs hauts cadres de ce Parti ont pris part à cette activité de clôture du mois de la femme, il s’agit notamment de Marielle Pashi Mbikayi, Odette Kivanda, Djeks Ntungu, Protais Mwehu, respectivement vice-présidentes, Secrétaire Général et secrétaire général Adjoint, pour ne citer que ceux-là.

ITK

publicite-candidat

Liens Pertinents