Okapinews.net
AlertePolitiqueUne

Kongo Central : début des activités à l’assemblée provinciale, le bureau d’âge installé ! 

publicite-candidat

Mardi, 6 février 2024-La journée du lundi 5 février 2024, comme presque partout ailleurs à travers la République Démocratique du Congo, a été marquée par l’organisation de la toute première séance plénière de l’actuelle législature de nouvelles assemblées provinciales issues des élections du 20 décembre 2024.

Au Kongo Central et plus précisément à Matadi, cette plénière officiellement présidée par Isidore Maketo Ndompetelo, Directeur en charge de l’administration au sein de l’organe délibérant, a attiré un monde fou curieux de voir de visu les nouvelles figures qui le composent.

C’est le Député Thomas Yobila qui a été désigné Président du Bureau provisoire de l’organe délibérant.

Grande a été donc la joie des centaines d’électeurs de cette province chère au Prophète Simon Kimbangu et au Président Joseph Kasa-Vubu qui, contre toute attente, ont leur rêve être concrétisé.

Il consistait à renouveller, de fond en comble, l’ossature de cet hémicycle très souvent constituée par des honorables députés provinciaux qui n’avaient que le souci de leur propre ventre ainsi que celui de leurs membres de familles respectifs ; en lieu et place de défendre les intérêts de la communauté Kongo.

Bref, de leurs électeurs.
En effet, 35 élus provinciaux sur les 36 proclamés vainqueurs des derniers scrutins ont répondu présents à l’appel leur lancé par le n°1 de l’administration de l’organe délibérant.

Et parmi eux, les nouvelles figures telles que Guy Bandu Ndungidi, Néfertiti Ngundianza, Papy Mantezolo, notre confrère Jean Kimboko Ndombasi, Omega Mbadu Manu…etc qui, pour la circonstance, ont été l’objet d’un accueil à la fois chaleureux et délirant de la part tant des membres de leurs regroupements que de leurs partis politiques.

Ces derniers qui attendent d’eux l’insufflation d’une vision nouvelle susceptible de corriger les erreurs on ne peut plus gravissimes commis par leurs prédécesseurs.

Car, il était vraiment inconcevable de voir cette province connaître au total 4 gouverneurs rien que pour une seule législature allant de 2018 à 2022.

Il s’agit notamment de Atou Matubuana Nkuluki, Marcel Matumpa, Justin Luemba Makoso et enfin Guy Bandu Ndungidi.

Très peu seulement d’anciens honorables députés provinciaux ont eu la chance d’etre réélus tels que Didier Nkongo, Guylain Panzu Mangovo et Kisula pour ne citer que ceux-là grâce aux sérieux mis dans leurs campagnes électorales du reste battues un peu à l’américaine.

D’aucuns pensent que tous les anciens députés provinciaux ne manqueront pas de changer leur fusil d’épaule en lieu et place de boutiquer des stratagèmes sans fondement visant à opposer l’exécutif provincial à l’organe délibérant dans le seul but de remplir leurs poches avec l’argent du contribuable pouvant servir à d’autres projets de développement du Kongo Central.

À noter qu’après la validation des pouvoirs et l’installation du bureau provisoire placé sous le préside de l’honorable Thomas Yobila Banzenza (69 ans) qui, en somme, sera assisté par les honorables Grâce Nkuanga Masuangi Bilolo (36 ans) et Omega Mbadu Manu (29 ans), il sera question, aux prochaines plénières, d’élaborer et d’adopter le règlement intérieur de l’assemblée provinciale, de coopter les chefs coutumiers et enfin de procéder à l’élection et à l’installation du bureau définitif.

Toutefois, un fait non de moindre a cependant attiré la particulière attention de l’assistance présente à l’hémicycle lors de cette toute première session plénière.

C’est la présence très remarquée et remarquable d’une seule et unique femme élue, pour le compte de cette nouvelle législature, députée provinciale sur l’ensemble de toute la province du Kongo Central.

Il s’agit de l’honorable Néfertiti Ngundianza Bayokisa, affectueusement appelée par les siens « la mère du monde ».

C’est autant dire qu’avec une assemblée provinciale New look majoritairement composée des députés provinciaux politiquement matures et expertes, l’éternel problème d’instabilité des institutions provinciales qui minait le Kongo Central ne sera plus vécu.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents