Okapinews.net
AlerteJusticePolitiqueUne

Première rentrée judiciaire de la Cour Suprême du Congo-Brazza : Firmin Mvonde salue la coopération judiciaire entre les deux pays frères !

publicite-candidat

Mardi, 16 janvier 2024-En activité depuis plus de 60 ans, soit en 1962, la Cour Suprême du Congo a, pour la toute première fois, organisé sa rentrée judiciaire solennelle. C’était le lundi 15 janvier, à Brazzaville.

L’audience solennelle placée sous l’autorité du président de la République, Chef de l’Etat, Denis Sassou s’est déroulée en présence des membres du corps judiciaire et des responsables des institutions sœurs de la République Démocratique du Congo.

A tour de rôle, le premier président de la Cour Suprême, Henri Bouka; le bâtonnier de l’ordre des avocats du Congo, Claude Coelho; et le Procureur Général près la Cour suprême, Théophile Mbitsi ont évoqué les difficultés de parcours et rappelé les devoirs et droits des juges et avocats appelés à exercer leurs missions au profit des citoyens et de l’intérêt général. Faute de quoi, ils s’exposent aux rigueurs de la loi.

Pour sa part, le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, déclarant « proscrire sans réserve une justice hâtive et précipitée, souvent aux desseins inavoués » a invité ce corps de métier à prendre « sa juste place dans la grande œuvre nationale de construction de l’Etat de droit ».

Firmin Mvonde donne de la voix

Parmi les invités, le Procureur Général près la Cour de Cassation, Firmin Mvonde Mambu qui a pris part à cette activité salue la coopération judiciaire entre les deux pays frères.

Il a également loué la présence du Président de la République du Congo à cette rentrée.

« C’est la première rentrée judiciaire de la Cour Suprême du Congo. C’est un enfant qui vient de naître, la RDC est, je ne sais pas, à sa quantième rentrée judiciaire. Je retiens qu’il y a eu quatre intervenants en commençant par le Chef de l’État, les Magistrats et le Bâtonnier. Je retiens la franchise qu’a eu le Chef de l’État lorsqu’il révèle les faits connus… J’ai aimé l’organisation et surtout la présence du Chef de l’État qui m’a beaucoup plu. Je partirais d’ici avec le sentiment que la coopération judiciaire évolue bien entre les deux Congo », a dit le Patron du Parquet Général près la Cour de Cassation de la RDC, Firmin Mvonde Mambu.

Rappelons que le Premier Président de la Cour de Cassation de la RDC, le Professeur Élie-Léon Ndomba et la Première Présidente du Conseil d’État, Marthe Odio Nonde

étaient également présents.

ITK

publicite-candidat

Liens Pertinents