Okapinews.net
AlertePolitiqueProvinceSécuritéUne

Situation sécuritaire à Goma : « dans les conditions actuelles, une guerre ne peut pas être déclarée car nous sommes dans une période d’installation du gouvernement, mais… » (Patrick Muyaya) !

publicite-candidat

Mercredi, 7 février 2024-Le Ministre de la communication et médias, et Porte- Parole du Gouvernement Patrick MUYAYA KATEBWE et le Porte-parole des forces armées de la République Démocratique du Congo, Général- Major Sylvain EKENGE BOMUSA EFOMI ont communiqué sur les mesures prises par le Conseil Supérieur de la Défense concernant la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

C’était ce mardi 6 février de l’année dans un briefing de presse organisé à la Radio Télévision Nationale Congolaise.

Face aux atrocités dont les congolais de la partie Est sont victimes,
Le Général-Major Sylvain EKENGE BOMUSA affirme que la situation militaire est caractérisée par des intenses combats et que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo sont engagés.

« Tout est mis en œuvre pour que ce grand défi soit relevé. Nous saisissons cette occasion pour apaiser les esprits notamment la population du Nord Kivu et des alentours car les FARDC sont obligés de se battre jusqu’à la dernière goutte de sang « , dit-il.

À lui de poursuivre ;  » Les FARDC considèrent cette agression comme une question existentielle et quant à ce, pour que le Rwanda y arrive il faut que le dernier militaire congolais soit éliminer car en réalité les combats se déroulent en République Démocratique du Congo mais le deuil se fait au Rwanda  » rassure-t-il.

À en croire ses propos, les informations qui ont circulé ces quarante et huit (48 ) dernières heures ne sont rien d’autre qu’une forme de manipulation, un mode opératoire que l’ennemi utilise car il mise aussi avec le numérique pour nuire.

La presse congolaise ne doit pas entrer dans ce jeu qui, en réalité, ne joue qu’en en défaveur de la République Démocratique du Congo.

Quant à la question relative à la déclaration de guerre au Rwanda dont le président Tshisekedi a annoncé l’autre fois en cas de moindre escarmouche à la Radio Top Congo, le porte parole du Gouvernement a éclairé les journalistes en disant que : « Dans les conditions actuelles une guerre ne peut pas être déclarée car nous sommes dans une période d’installation du gouvernement mais cela ne veut pas dire que le chef de l’État a croisé les bras car les opérations se déroulent bien et qu’aucun centimètre de la RDC ne sera cédé « .

À la même occasion, le ministre de la communication et médias a appelé la presse congolaise à la vigilance dans la vérification des informations avant toute publication ou forme de communication.

Il a promis également des descentes sur terrain avec les médias pour faire un état de lieu sur la situation sécuritaire dans l’Est une fois que les conditions seront réunis.

Rappelons qu’une campagne est projetée dénommée  » BENDELE EKWAYE TE  » pour renforcer cette guerre dans le secteur médiatique question d’épargner la population à des manipulations des réseaux sociaux et prévenir des fakenews.

Horxis BOONGO

publicite-candidat

Liens Pertinents