Okapinews.net
DéveloppementJusticeUne

Surpopulation dans des établissements pénitentiaires : Firmin Mvonde Mambu exécute et fait exécuter les instructions fermes de Félix Tshisekedi sur les désengorgement des prisons !

publicite-candidat

Mardi, 13 février 2024-Le président de la République, Magistrat Suprême, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, tient au désengorgement des établissements pénitentiaires qui sont débordés ces derniers temps à cause de la surpopulation des détenus. Dans le souci de garantir des bonnes conditions carcérales, le Magistrat Suprême a donné des instructions au Procureur Général près la Cour de Cassation, Firmin Mvonde Mambu pour libérer par la mesure de Clémence tous les détenus préventifs qui surpeuple les maisons carcérales alors qu’ils sont encore à la disposition du Parquet civil.

C’est dans cet optique que le Procureur Général près la Cour de Cassation en exécution du Magistrat, a mandaté l’Avocat Général près la Cour de Cassation, Pascal Mukonkole, le samedi 10 février au CPRK, pour procéder à la libération de ces détenus préventifs dont les cas bénins étaient focalisés au désengorgement.

« La cérémonie d’aujourd’hui concerne uniquement les personnes qui sont à la disposition du Parquet civil », a déclaré l’envoyé du PGCCASS.

Soulignons qu’au total 304 détenus préventifs sont beneciaires de cette mesure de clémence dont 140 sont du Parquet Général de la Gombe et 164 du Parquet Général de Matete.

Peu avant la libération, les détenus bénéficiaires de cette mesure de clémence ont eu des mots justes pour manifester leur gratitude au magistrat suprême, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Selon le Représentant du PGCCASS, cette libération est une première de la série qui va se poursuivre chaque semaine.

Aussi, Pascal Mukonkole a indiqué que même les condamnés qui ont changé des comportements pourront bénéficier de la liberté conditionnelle après étude de leur cas par les Magistrats que le Procureur Général près la Cour de Cassation enverra auprès de l’administration pénitentiaire.

Firmin Mvonde au Kongo Central…

Quelques jours avant, Firmin Mvonde Mambu avait effectué une visite d’inspection dans le Kongo Central. Sur son passage, il s’est arrêté notamment à Inkisi, à Mbanza Ngungu pour échanger avec quelques magistrats.

À Matadi, sur l’ordre du Procureur Général près la Cour de Cassation, l’avocat Général, Sylvain Kaluila a échangé avec la Ministre provinciale de la Justice sur la révolte de la population à la suite de l’insécurité à Kimpese.

Après Matadi, Firmin Mvonde s’est rendu à la cité côtière de Muanda où il a donné des instructions d’arrêter un imposteur qui se faisait passer pour Avocat ou pour Magistrat.

Vu la gravité du cas de cet imposteur, Firmin Mvonde a ordonné, séance tenante son transfèrement à Kinshasa pour être jugé sévèrement.

Aussi regagner Kinshasa, Firmin Mvonde Mambu a fait le point de sa visite d’inspection dans le Kongo Central.

« Nous nous sommes rendus au Kongo Central à l’occasion des évènements de Kimpese où on semblait prendre à partie l’administration de la justice. Je suis allé avec un avocat Général à qui j’ai donné des instructions réelles pour pouvoir decouvrir ce qui se cachait derrière le mauvais comportement des magistrats. Dieu merci, ce n’était pas le comportement des magistrats qui était décrié, c’était plutôt la situation sécuritaire », a-t-il dit.

Et de poursuivre « Nous avons eu à avoir la restitution de la part de l’avocat Général, il y avait donc exagération de la part des autorités politico-administratives. J’ai demandé à celle-ci, prochainement, de devoir nous donner, pour mieux assainir la magistrature, des informations ponctuelles qui sont vérifiables, réelles et objectives et non pas se fier à des sentiments ».

Il s’agit, selon Firmin Mvonde Mambu, d’une opération qui obéit à la constitution de la République qui veut que la liberté soit la règle et la détention l’exception.

 » Et c’est la demande formelle du Magistrat suprême que cette instruction a été répercutée aux Procureurs Généraux de la ville de Kinshasa et que j’ai envoyé un avocat Général superviser l’opération », a-t-il conclu.

publicite-candidat

Liens Pertinents