Okapinews.net
ElectionsPolitiqueUne

RDC : les Arnaqueurs sont en partie à la base des troubles constatés après la publication des résultats des élections législatives (32ème Tribune de Steve Mbikayi) !

publicite-candidat

Mercredi, 17 Janvier 2024-Plusieurs candidats ont été rançonnés par certains vrais ou faux agents de la CENI. En retour, des faux résultats leur ont été communiqués à l’avance et parfois avec des captures d’écran soi-disant venues du serveur de la CENI.

D’autres avaient négocié au niveau des antennes pour qu’on leur ajoute des voix lors de la compilation. Malheureusement pour eux, c’est le vote électronique qui a été privilégié. Le nombre de faux suffrages communiqués varient entre 6000 et 7000 voix avec assurance d’être premier sur la liste du parti ou du regroupement en vue de rafler le siège.

À la publication des résultats, beaucoup de candidats ont été désagréablement surpris. Tout en étant sûrs des faux résultats en leur possession, ils se sont crus roulés par les chefs de leurs regroupements qui auraient recommandé d’autres personnes à leurs places.

Conséquence, les sièges des partis saccagés,pneus brûlés sur la voie publique…

Pour certains, leurs colistiers ont, on ne sait par quelle magie voler leurs sièges. Même certaines personnes apparemment sensées et instruites estiment qu’ils ont échoué parce que les chefs de leurs regroupements ou leurs colistiers auraient pris leurs places.

D’où des injures publiques, destructions méchantes, etc. Ne disposant même pas de 50% de leurs PV et forts des fausses données communiquées par les Arnaqueurs,chacun croit que c’est lui qui devait être élu. Sans avoir la totalité de leurs propres PV , comment peuvent-ils connaître le nombre des voix des autres candidats ?

La plupart des victimes sont des novices en la matière. Nous qui sommes avisés, nous avions même fait arrêter certains vendeurs d’illusions venus nous solliciter à cet effet comme on peut le constater dans les images ci-dessous. Bcp de candidats seront désillusionnés à la Cour Constitutionnelle. Ils ne sauront pas prouver le nombre de voix qu’ils croient avoir réalisé.

Contrairement aux cycles électoraux passés, la CENI a publié les voix de tout le monde et l’ordre d’arrivée sur différentes listes. La plupart des candidats ont eu quelques centaines de voix et s’estiment être les meilleurs élus avant de prendre connaissance des suffrages qu’ils ont réellement réalisés et ceux de leurs concurrents.

Quant aux téméraires qui vont se présenter à la Cour constitutionnelle pour tenter leur chance, ils auront difficile à prouver qu’ils méritent plus ce qui leur a été attribué.

Étant donné la rigueur dont a fait montre la CENI et tenant compte de la clameur publique qui a été suscitée la législature passée par la Cour constitutionnelle, nous sommes convaincus que cette fois-ci les choses se passeront correctement.

En 2018, Mr Luamba était à la porte de la retraite. Il était dépassé par les événements et n’avait rien à perdre. D’où l’ouverture d’un marché de vente des sièges lors des contentieux.

Tous, nous connaissons la suite. Aujourd’hui, le Président de la Cour Constitutionnelle est un homme de Dieu et il a encore une carrière devant lui.

Il va sûrement appliquer la même rigueur que Kadima qui est entré dans l’histoire de la RDC par la grande porte.Tout comme il n’y a pas eu de nomination à la CENI, il n’y aura pas non plus la vente de sièges à la Cour constitutionnelle.

Oui, la CENI n’a pas nommé. Chacun a récolté ce qu’il avait semé. S’il y avait nomination, les membres de la famille présidentielle et les plus proches collaborateurs du Président de la République dont son Dircab n’allaient pas tomber.

Aux cycles passés, imaginez Aubin Minaku, Nehemie Mwilanya, Emmanuel Shadari …invalidés en direct de la RTNC ! La fraude avait toujours existé mais, jamais les fraudeurs n’avaient été sanctionnés par la CENI.

On peut tout dire, nous sommes à l’heure du changement. N’en déplaise à ceux qui ont l’amertume de l’échec, nous avons connu les élections les plus limpides de tous les temps.

Leurs résultats ont même été acceptés facilement par la très exigeante communauté internationale et par la CENCO. Nous aurons un Président de la République et un Parlement très légitimes.
N’est ce pas ?

MBIKAYI MABULUKI Steve

publicite-candidat

Liens Pertinents