Okapinews.net
PolitiqueSécuritéUne

Contestation des résultats : pas de marche à Kinshasa pour des raisons sécuritaires (Police nationale)

publicite-candidat

Mercredi, 26 décembre 2023-La marche de contestation des résultats des élections, prévue mercredi à Kinshasa par un groupe des opposants candidats à la présidentielle du 20 décembre en République démocratique du Congo, a été interdite pour des raisons sécuritaires, sur décision du gouvernement provincial, selon une source policière.

« Nous avons tenu quatre réunions, et la dernière, celle du gouverneur de province, interdit toute manifestation dans la ville de Kinshasa pour des raisons sécuritaires », a confirmé le commissaire divisionnaire Blaise Kilimbalimba, commissaire provincial de la police ville de Kinshasa.

« Peu avant, l’autorité ayant en charge la sécurité nationale s’est prononcée aussi à ce sujet, et ceci concerne toute les provinces de la République », a-t-il dit à l’issue d’une réunion d’orientation et des consignes qui a rassemblé autour du commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), le commissaire divisionnaire principal Benjamin Alongaboni, les commandants de grandes unités, des directeurs et des chefs des services centraux directement impliqués dans la sécurisation des élections.

« Aucune manifestation n’est autorisée pour la journée de mercredi », a martelé le commissaire provincial de la police.

Il a demandé à la population de Kinshasa de vaquer en toute liberté à ses occupations quotidiennes, affirmant que les forces de l’ordre prendront des dispositions pour faire respecter la décision de l’autorité provinciale.

« Nous profitons de l’occasion pour demander à tout Kinois et toute Kinoise de vaquer librement à ses occupations. Nous allons prendre des dispositions pour que cela soit respecté ».

’’Zéro mort zéro blessé’’ lors du vote

La police nationale congolaise s’est, par ailleurs, félicitée pour son bilan ’’Zéro mort zéro blessé’’ lors des scrutins du 20 décembre, tenus sur l’ensemble du territoire national de la République démocratique du Congo.

Le commissaire divisionnaire principal Benjamin Alongaboni, commissaire général de la PNC a, à l’occasion de cette réunion d’orientation et des consignes, congratulé les services directement impliqués dans la sécurisation des élections, pour la preuve de professionnalisme réalisé par toutes les unités et services de la police au regard de ce bilan positif.

Il les a instruits de continuer avec le même élan de professionnalisme doublé de respect des droits humains dans la poursuite des opérations de sécurisation du processus électoral.

Avec ACP

publicite-candidat

Liens Pertinents