Okapinews.net
ElectionsPolitiqueUne

RDC : Très favorable à la révision de la constitution, Fatshi dévoile les articles à retoucher une fois réélu à la tête du pays !

publicite-candidat

Mardi, 12 décembre 2023-Une fois réélu, Félix Tshisekedi va réviser la constitution. Alors qu’il l’avait déjà annoncé lors de la conférence des Gouverneurs tenu à Kinshasa, le Chef de l’État est revenu sur ce dossier dans une émission organisée par le CSAC dans le cadre de la campagne électorale.

Fatshi est formel, la Constitution sera révisée. Il promet de s’impliquer activement une fois réélu à la tête du pays après la présidentielle du 20 décembre prochain.

Fort de sa décision, Félix Tshisekedi pense qu’il faut revenir au système de nomination des Gouverneurs et vice-gouverneurs pour lutter contre toute forme de tribalisme sur l’étendue du territoire national.

« Je suis pour la nomination des gouverneurs. Ils sont les représentants du chef de l’État en province. Comment mes représentants vont appliquer ma vision s’ils ne sont pas nommés par moi? « , s’est interrogé le Candidat numéro 20.

Et de poursuivre « Le pays est aujourd’hui divisé à cause du tribalisme qui s’installe à cause de l’élection du Gouverneur. Nous devons revenir à la l’ancienne pratique. Les gens estiment qu’il faut un ressortissant de tel ou tel autre territoire pour diriger la province, la cause on le sait, vous n’avez qu’à regarder aujourd’hui comment les provinces sont gouvernées. Je suis pour la révision de certaines dispositions de la constitution ».

L’article 200 doit être retouché…

Félix Tshisekedi Tshilombo avait répondu favorablement à une proposition des Gouverneurs des provinces notamment au sujet de l’article 200 de la constitution qui institue la dite conférence.
La modification de cette disposition constitutionnelle va permettre d’intégrer dans les travaux de cette conférence, d’autres personnalités politico-administratives qui interviennent dans la bonne marche des provinces notamment les présidents des assemblées provinciales.

« Je salue la volonté de la modification de l’article 200 de la Constitution telle que proposée par Madame le Gouverneur de la province de Mai-Ndombe. Je m’engage, si je suis réélu, à entrevoir cette possibilité », avait déclaré le président de la République.

Rappelons que Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est candidat numéro 20 à l’élection présidentielle du 20 décembre 2023.

ITK

publicite-candidat

Liens Pertinents