Okapinews.net
NationPolitiqueUne

Formation prochaine du gouvernement : voici l’exigence de GECOMA à à la Première Ministre (Document) !

publicite-candidat

Samedi, 4 mai 2024-Dans une déclaration parvenue samedi 4 mai 2024 à OKPINEWS.NET, la structure non gouvernementale Génération Consciente du Maï-Ndombe (GECOMA) a demandé à la Première Ministère Judith Tuluka Suminwa de respecter et faire respecter l’article 90 de la constitution dans la formation de son gouvernement. Cet article stipule : « La composition du gouvernement tient compte de la représentativité nationale »

Tout en saluant l’élévation de
Judith Tuluka Suminwa au rang de la toute première femme Première Ministère de l’histoire de la RDC par le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, cette structure dénonce plusieurs cas d’injustices dont est victime la province du Maï-Ndombe et appelle la nouvelle locataire de la primature de prendre en compte tous les calculs géopolitiques et de jouer à l’équilibre afin qu’aucune province de l’ensemble du territoire national Congolais entre autre le Maï-Ndombe ne soit pas exclue lors du partage du gâteau.

 » Entant que mère de famille et solution en ce moment délicat que traverse notre pays la République démocratique du Congo, nous vous demandons d’appliquer les dispositions de l’article 90 alinéa 3 de la constitution de la République lors de la formation de votre gouvernement à l’horizon, a écrit Darius Nsay Ikwo.

Et de poursuivre : Le Maï-Ndombe, une province voisine de celle de Kinshasa a été toujours victime d’omission de deux précédents gouvernements dont Sama Lukonde 1 et 2, et cela avait violé intentionnellement la constitution à l’article précité. Raison pour laquelle, nous nous remettons à votre magnanimité et sens élevé de voir les choses afin de satisfaire toutes les provinces de la République dans la formation de votre équipe gouvernementale qui est très attendu pour la cogestion harmonieuse du pays sans pourtant tomber aux erreurs du passé.

En claire, cette structure veut de voir leurs désidératas soient prises en compte afin d’éviter les injustices et les inégalités de la part du gouvernement Central qui écarte la province du Maï-Ndombe dans la nomination de ces dignes fils et filles qui sont compétents d’assurer des fonctions à la primature et apporter leur pierre à l’édifice public.

Blaise MABALA 

publicite-candidat

Liens Pertinents