Okapinews.net
PolitiqueProvinceUne

Kongo Central : Jean Claude Vuemba formule une fois de plus la demande de rallonge de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs jusqu’au 28 février 2022 !

publicite-candidat

Lundi, 20 février 2023-L’opération liée à l’identification et à l’enrôlement des électeurs, lancée officiellement le 24 décembre 2022 dans les 9 provinces concernées dans l’aire opérationnelle 1, et laquelle devrait être clôturée en principe le 23 janvier 2023, a été prolongée jusqu’au 17 février de l’année en cours sur demande de toutes les parties prenantes au processus électoral.

Question, pour la CENI, de permettre à tous les requérants retardataires de se faire enrôler.

Il se fait malheureusement que pendant toute la période de prolongation de cette opération, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on a déploré notamment la lenteur dans ladite opération du reste caractérisée par la défaillance chronique des machines ; mais aussi le favoritisme marquée, en ce qui le concerne, par le nom suivi de l’ordre d’arrivée des requérants.

Ce constat a été fait dans plusieurs centres sur les 1.634 que la centrale électorale a organisé, a travers son Secrétariat Exécutif Provincial, dans la province du Kongo Central.

C’est ce qui, selon le Président de l’organe délibérant, a fait que cette province chère à Simon Kimbangu et à Joseph Kasa-Vubu, ne puisse pas atteindre ses prévisions estimées à 2.500.000 voire 3.000.000 d’enrolés.

Car, en date de 17 février 2022 marquant la clôture de cette opération à travers toute l’aire opérationnelle 1, le Kongo Central n’a enregistré que 1.800.000 d’enrolés par la faute de la CENI qui, selon Jean Claude Vuemba Luzamba, Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, n’a pas fait fonctionner normalement 60 centres d’enrôlement au total.

Il dit même être prêt à le démontrer à la centrale électorale au cas où cette institution d’appui à la démocratie émettrait les doutes sur ses affirmations.
Par conséquent, il formule la demande de voir la CENI rallonger de nouveau cette opération jusqu’à la fin de ce mois de février. Ce qui, selon lui, permettra cette fois ci ou jamais à la province du Kongo Central d’atteindre ses prévisions et, éventuellement, augmenter le nombre de ses sièges à la députation tant nationale que provinciale.

En réaction, le Secrétariat Exécutif Provincial de la CENI, par le biais de Bernardine Kitondo Bodi, réfute toutes ces allégations qu’il qualifie d’ailleurs de sans fondement portée contre son institution.

Selon le n°1 de la CENI au Kongo Central qui intervenait le 16 février dernier à la Radio Okapi, tous les 1.634 centres d’enrôlement que la centrale électorale à organisé dans cette contrée de la République Démocratique du Congo, ont fonctionné régulièrement. Pour preuve, a-t-il enfin conclu, jusqu’au 15 du même mois, c’est-à-dire deux jours avant la clôture définitive de cette opération, le nombre d’enrolés sur l’ensemble de cette province était de 76,32%.

Qui de Jean Claude Vuemba et de Bernardine Kitondo Bodi dit la vérité ? La question reste posée.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents