Okapinews.net
AlertePolitiqueUne

Matadi : les conseillers communaux nouvellement élus abandonnés à leur triste sort !

publicite-candidat

Lundi, 4 mars 2024-Ils sont au total 23 dont 7 pour la commune de Nzanza, 7 pour celle Mvuzi et 9 pour la municipalité de Matadi.
Depuis qu’ils ont été installés officiellement, ces 23 conseillers communaux que compte la ville portuaire de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, à travers ses trois communes, sont jusqu’à ce jour abandonnés à leur triste sort et se sentent humiliés par leurs propres électeurs qui les avaient placé confiance.

A travers toutes les trois communes de cette ville, aucune n’a cependant prévu, en attendant, un bâtiment pouvant leur servir des sièges. Les quelques activités et autres travaux des commissions qu’ils ont déjà pu effectuer, ils les ont fait, apprend-t-on des sources concordantes, avec l’argent de leurs poches ; privant ainsi leurs familles de certains de leurs besoins quotidiens les plus immédiats.

Pis est, depuis leur installation, ils n’ont jamais bénéficié ni les frais de fonctionnement et moins encore ceux d’installation comme s’ils n’étaient pas des élus du peuple au même titre que les députés nationaux et provinciaux.

Alors qu’à ce que nous sachions, ils sont tous des produits issus des élections du 20 décembre 2023. Allez-y comprendre !
Si les élus nationaux et provinciaux sont de plus en plus gratifiés dans la mesure du possible de certains avantages dûs à leurs rangs sociaux, qu’est-ce qui empêcherait aux décideurs de faire autant pour les conseillers communaux ? C’est la question que tout le monde se pose et qui mérite une réponse dans un temps record.

Car, il est vraiment inconcevable de voir ces conseillers communaux qui ont dû bousiller leurs économies pour qu’ils soient élus eux aussi par le peuple souverain, être aujourd’hui pris comme des laissés pour compte alors qu’ils ont aussi droit aux honneurs.

Face aux injustices de toutes sortes dont ces élus municipaux de Matadi sont l’objet de la part du pouvoir tant central que provncial, ces derniers qui disent se sentir délaissés et qui sont animés par le seul souci d’être aussi considérés par les tenants du pouvoir de la République Démocratique du Congo, en l’occurrence le ministère ayant l’intérieur dans ses attributions, ont été voir l’honorable Thomas Yobila Banzenza, Président du bureau provisoire de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, à qui ils ont soumis leurs préoccupations.

Il était donc question de solliciter, auprès de l’actuel n⁰ 1 de l’organe délibérant, son implication responsable et paternelle en vue des solutions idoines et durables vis-à-vis des problèmes auxquels ils se trouvent présentement confrontés et lesquels ne leur permettent pas de travailler avec dignité et, éventuellement, répondre aux différentes préoccupations de leurs électeurs.

En bon père de famille, l’honorable Thomas Yobila Banzenza qui les a suivi avec une attention particulière, a enfin pris acte de leurs désidératas et promis en outre de faire rapport à qui de droit dans le meilleur délai.
Tout compte fait, les élus communaux de Matadi sont donc invités au calme et à l’apaisement et surtout de faire confiance aux autorités hiérarchiques du pays.

Dieudonné MUAKA DIMBI 

publicite-candidat

Liens Pertinents