Okapinews.net
AlertePolitiqueUne

Sankuru : vers le début de la vraie guerre entre le gouvernorat et l’assemblée provinciale ?

publicite-candidat

Mardi, 30 avril 2024-Depuis l’annonce provisoire par la Céni des résultats des députés provinciaux validés par la cour d’appel, qui a suscité autant des contestations pour la victoire de certains élus et qui ont finalement été réintégrés par le Conseil d’État, l’assemblée provinciale a commencé à ériger des camps de divisions qui ont pris plus d’ampleur que prévu.

Le camp de l’ancien Vice-Premier Ministre de l’intérieur Daniel Aselo, soutenu par Jean Charles Okoto, Berthold Ulungu, Albert Opeta Tshonda, Joseph Stéphane Mukumadi et d’autres leaders, a réussi à placer Lambert Makondjo à la tête de l’Assemblée provinciale. Ce dernier semblait être un pion pour servir leurs intérêts politiques, en reconduisant l’ancien gouverneur Jules Lodi à la tête de l’exécutif provincial du Sankuru.

De l’autre côté, le camp du nouvel exécutif Kitenge, soutenu par des leaders tels que Lambert Mende Omalanga, Alexis Luwundji, Aîné Ohaki et Christophe Lutundula, a lancé l’idée de conquérir le perchoir de l’Assemblée provinciale, qui était destiné à un autre élu.

Certains estiment que l’ancien VPM Daniel Aselo mettait tout en œuvre pour faire échouer le camp de Kitenge. Des menaces ont même été proférées à l’encontre du nouveau président de l’Assemblée provinciale.

Il y a également des tensions au sein du camp de Lodi, qui accuse le président de l’Assemblée provinciale Lambert Makondjo de traîtrise.

Les camps Mende et Lutundula cherchent activement des solutions pour reprendre le contrôle de l’Assemblée provinciale et ainsi gouverner la province de manière plus efficace.

Albert Yemba, analyste et chercheur en communication politique.

publicite-candidat

Liens Pertinents