Okapinews.net
JusticeUne

Des inspections initiées et des portes ouvertes organisées dans différents parquets du pays : le PG près la Cour de Cassation, Firmin Mvonde donne la parole aux justiciables !

publicite-candidat

Mercredi, 29 mars 2023-C’est dans l’objectif de former, de contrôler, de surveiller, d’orienter et de recadrer les magistrats que le Procureur Général près la Cour de Cassation poursuit avec des inspections des différents offices sous son autorité.

Après la province du Haut Katanga, c’était le tour de la ville province de Kinshasa dans sa partie Ouest à être inspectée par Firmin Mvonde Mambu et son équipe composée pour la circonstance des hauts magistrats.

Donc 10 jours ont suffi au Patron du Parquet Général de la Cour de Cassation et à son équipe de se faire une idée non seulement du fonctionnement du Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa Matete, mais aussi de donner des nouvelles orientations pour faire triompher la vraie justice.

Cet exercice voulu démocratique et pragmatique par Firmin Mvonde a été salué non seulement par le Procureur du Parquet de Matete, mais aussi par les justiciables qui ont eu le temps d’exposer leurs doléances pour des solutions rapides.

« C’est la première inspection depuis quatre ans. Il n’y a jamais eu d’inspections depuis 4 ans. Cette inspection nous a permis d’examiner, de passer au peine fin environ 4.652 dossiers en cours d’instruction à mon office. Pour certains dossiers, des décisions ou des orientations de classement sans suite ont été prises. Pour d’autres dossiers, il nous a été demandé de poursuivre l’instruction avec des orientations précises ou des précisions sur le devoir à accomplir pour terminer l’instruction. Tout s’est passé dans un climat serein. Déjà c’est une bonne pratique qui nous a été imposée pendant l’inspection, celle d’arriver effectivement au travail à 7h30′. Tous les magistrats de mon office étaient obligés d’arriver à 7h30′, les inspecteurs eux-mêmes donnaient l’exemple en arrivant à cette heure là. Ça nous a permis d’avoir un autre rythme de travail », a déclaré Sylvain Kaluila du Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa Matete.

Firmin Mvonde déterminé à étendre l’exercice à travers toutes les provinces

« Nous l’avions déjà fait à Lubumbashi et nous allons étendre cet exercice dans toutes les provinces. C’est-à-dire, il y aura une inspection, et au terme de chaque inspection, il y aura une journée porte ouverte qui permettra à tous les justiciables de pouvoir s’exprimer librement et devant les magistrats avec qui ils ont des pépins de sorte que nous puissions trouver des solutions à leurs problèmes », a dit le Patron de la Cour de Cassation.

Pour lui, c’est une occasion de savoir ce que la population attend du Parquet Général près la Cour de Cassation et surtout l’occasion pour les justiciables de pouvoir s’exprimer en toute liberté.

« Vous venez d’assister à une séance très pragmatique et pratique au terme de l’inspection que j’ai eu à initier pour le Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa Matete. Au terme de cet exercice Démocratique où il y a eu des justiciables qui se sont exprimés, il a été donné des réponses par rapport à leurs préoccupations. Je crois que le mérite est que les justiciables savent désormais qu’il y a une autorité qui surplombe tous les ministères publics civils. Je suis l’autorité, alors la seule, habileté à recevoir toutes les doléances formulées à l’endroit de tous les magistrats », a expliqué le PG près la Cour de Cassation.

À l’issu de cet exercice, les magistrats ont été interpellés, certains ont eu à donner leurs impressions séance tenante dans le seul objectif que « les justiciables soient convaincus que les magistrats ne sont pas au dessus de la loi ».

« Et que si leurs droits sont violés par les instructions qui sont menées au niveau de nos offices, ils peuvent toujours recourir au près de l’autorité qui les surplombe, donc auprès du parquet général près la Cour de Cassation. L’inspection a pour objectif de former, de contrôler, de surveiller, d’orienter, de recadrer les magistrats qui sont en déphasage. C’est aussi une manière d’augmenter leur capacité pour qu’à l’unisson, nous puissions travailler. La journée porte ouverte que vous venez de vivre avec nous ici aura été un exercice pragmatique et pratique qui permet aux justiciables d’entrer directement en confrontation avec les magistrats », a-t-il renchéri.

Cette pratique fera en sorte que les différents dossiers soient traités avec minutie mais aussi en mettant en avant la vraie justice telle que le veut le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

OKAPINEWS.NET

publicite-candidat

Liens Pertinents