Okapinews.net
JusticeUne

Prison de Songololo au Kongo Central : un véritable mouroir !

publicite-candidat

Dimanche, 29 janvier 2023-Construite depuis l’époque coloniale, la prison de Songololo, la seule et l’unique que compte ce territoire situé à 70 Kms de Matadi, capitale de la province du Kongo Central, mérite d’être mise hors usage si l’on veut sauver plusieurs âmes de ses locataires.

Elle se trouve présentement confrontée à de très sérieux problèmes qui nécessitent des solutions urgentes.

Il y a d’abord le délabrement très avancé de son bâtiment fissuré de partout qui devrait attiré la particulière attention des autorités tant provinciales que territorial ; mais aussi les conditions carcérales précaires de ses détenus qui, somme toute, dépassent tout entendement.

Ce constat malheureux a été fait tout récemment par Hilaire Lochanga, le Chef d’antenne de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) de ce territoire.

C’était au terme de la visite qu’il ‘y avait effectuée la semaine dernière dans le cadre de son itinérance.

Parmi les problèmes qui se posent dans cette prison figurent, en premier, le manque criant d’eau potable, la présence de nombreuses maladies infectieuses et respiratoires causées par le surpeuplement des détenus telles que la tuberculose, le typhoïde…etc.

Car, il est vraiment inconcevable de voir une prison bâtie pour une capacité maximum d’accueil de 25 détenus, puisse aujourd’hui héberger 109 prisonniers.

En plus des problèmes susmentionnés s’ajoute celui de l’insuffisance chronique d’agents de la police nationale congolaise commis pour assurer la surveillance de ce centre pénitentiaire ainsi que de ses détenus dont le nombre laisse aujourd’hui à désirer.

Devant toutes ces préoccupations énumérées par le Chef d’antenne de la CNDH/Songololo, ce dernier qui en a mal digéré lance à cet effet un vibrant appel en direction du gouvernement tant national que provincial afin qu’ils arrivent à améliorer tant soit peu les conditions carcérales des détenus de cette prison et, éventuellement, la réhabiliter de fond en comble. Et, le plus tôt serait le mieux.

Etant donné qu’à l’état où elle se trouve présentement, elle constitue un véritable mouroir.

Pour Hilaire Lochanga, c’est l’un des dossiers parmi tant d’autres devant être inséré dans le Programme de Développement de 145 territoires prôné par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour le compte de celui de Songololo.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents