Okapinews.net
AlerteFlashNationProvinceSécuritéUne

Matadi : face à l’incendie de son dépôt mal maîtrisé, un immeuble de 3 niveaux abritant des magasins et appartements s’écroule comme un château des cartes !

publicite-candidat

Mardi, 7 mai 2024-La population de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, s’est réveillée ce mardi 7 mai 2024 la peur au ventre. En effet, un immeuble communément appelé « Satellite » appartenant à un sujet indien, natif de cette ville, s’est en effet effondré aux environs de 7 heures comme un château des cartes, de suite d’un incendie malheureusement non maîtrisé toute la journée d’hier, malgré le secours des deux véhicules anti-incendie respectivement de l’Onatra et de Matadi Gateway Terminal (MGT).

Cet incendie qualifié de monstrueux par les uns et les autres qui, depuis hier lundi 6 mai vers 4 heures du matin, a mis en feu tout son dépôt des diverses marchandises, a endommagé fissuré totalement l’immeuble « Satellite », généralement mal construit, qui n’avait pas pu résister jusqu’à s’écrouler ; provoquant ainsi des d’importants dégâts matériels.

Quant aux dégâts humains, il est encore difficile, à l’heure qu’il est où le feu n’est pas encore complètement maîtrisé, de procéder à une quelconque évaluation objective, contrairement aux informations erronées faisant état de plusieurs morts et blessés débitées par des mauvaises langues n’ayant aucune qualité de le faire.

Saisi au plus vite bien qu’il y est resté jusqu’à des heures très tardives de la nuit, le maire Dominique Nkodia Mbete y a effectué une descente matinale pour faire le constat.

Joint au téléphone quelques heures seulement après par notre correspondant local, il a indiqué que la situation était très graves mais sans pour autant dressé un quelconque bilan pour n’avoir pas vu, de ses yeux, aucun corps inerte.

Néanmoins, quelques éléments volontaires de la Croix-Rouge alertés urgemment par l’autorité urbaine, se sont directement mis à l’oeuvre en fouillant dans les décombres pour rechercher, s’il y en a, les personnes décédées.

Et jusqu’à ce moment ils continuent encore d’y travailler.

L’honorable Papy Mantezolo Diatezua, Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, n’a pas non plus était lui aussi en reste. Après avoir été informé de ce drame, il a effectué une descente sur le lieu dans l’avant-midi de ce mardi 7 mai 2024, accompagné de quelques députés provinciaux.

Question, pour le nº 1 de l’organe délibérant, de s’enquérir de la situation et, par ricochet, instruire tous ceux qui y travaillent qui, au moment venu, devraient lui faire un rapport détaillé et circonstancié à prendre en considération en lieu et place de se fier aux bobards distillés ça et là concernant le nombre de décès.

Visiblement choqué, le Président de la toute première institution provinciale avait, du coup, initié la convocation d’une réunion d’urgence afin d’établir les responsabilités des uns et des autres.

Il a à cet effet condamné, avec rigueur, la légèreté de certains services publics dans l’octroi des terrains ne répondant parfois pas du tout aux normes exigées par les textes.

À cet effet, son attention était beaucoup plus focalisée sur les services de l’Urbanisme, de l’habitat et du Cadastre qui ne jouent plus leurs rôles comme il se doit.

L’élu de Luozi qui tient au respect des normes durant son mandat à la tête de l’Assemblée provinciale, avait également évoqué le point lié aux constructions anarchiques devenues monnaie courante à travers la province et ce, avant de dénoncer, sans réserve, les négligences dont font montre certains ingénieurs et architectes qui, pour les besoins de lucre, induisent très souvent en erreur les propriétaires d’immeubles en lieu et place de bien les guider.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents