Okapinews.net
DéveloppementNationProvinceSécuritéUne

Matadi : voici les nouvelles mesures prises par le conseil de sécurité de la ville pour faire face au banditisme urbain !

publicite-candidat

Samedi, 24 février 2024-L’accalmie qui a régné à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, depuis le déclenchement, à l’initiative de l’autorité urbaine, de l’opération débaptisée « Kumbaki mbi ko », semble de plus en plus cédée la place à une insécurité généralisée et cela, depuis le début de ce mois de février 2024.

Tous les efforts fournis par les tenants du pouvoir tant de la ville de Matadi que de la province du Kongo Central, n’arrivent plus à donner les résultats attendus par la population devenue la cible des bandits armés qui y sèment la terreur et la désolation.

Face à cette situation préoccupante qui prend au jour le jour des proportions très inquiétantes, le conseil urbain de sécurité s’est en effet réuni, en urgence, le dimanche 18 février dernier.

Il était donc question, au cours de ce conseil placé sous le préside de Dominique Nkodia Mbete, maire de la ville, d’étudier les voies et moyens susceptibles de lutter contre ce fléau et, en sus, mettre hors d’état de nuire les auteurs des actes ignobles tant décriés notifiés ce dernier temps à travers la ville portuaire de Matadi.

Au terme de cette réunion du conseil urbain de sécurité, d’importantes mesures ont été prises.

Il s’agit notamment de l’interdiction de la circulation des motos après 23 heures et des véhicules sans plaque d’immatriculation après 19 heures sur toute l’étendue de Matadi.

Par ailleurs, afin de permettre aux services de sécurité de bien identifier les passagers à bord, tous les véhicules disposant des vitres fumés doivent obligatoirement les laisser baisser, le jour comme la nuit, et les récalcitrants subiront la rigueur de la loi sans autre forme de procès.

Quant aux terrasses et autres boîtes de nuit, elles sont condamnées à terminer désormais toutes leurs activités à partir de 23h59′ pendant toute la période que prendra lesdites mesures.

A noter que des check-points seront en outre érigés à travers les différents points chauds de la ville et tout véhicule ou moto en circulation la nuit y sera soumis à un contrôle rigoureux.

En ce qui concerne les changeurs des monnaies devenus de véritables cibles de ces hors-la-loi qui écument la ville de Matadi, ils sont appelés à éviter d’exposer désormais les billets des banques dans les lieux publics pour ne pas attirer la curiosité des malfrats.

La police, quant à elle, disposera d’un numéro vert qui sera mis à la disposition du public afin de permettre à ce dernier de signaler tous les actes jugés délictueux qui se commettraient dans les quartiers de Matadi.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents