Okapinews.net
AlertePolitiqueSécurité

Agression rwandaise à l’Est : « le nationalisme doit s’imposer sans ambages» (Constant Mutamba )

publicite-candidat

Mardi, 27 février 2024-Le chef de file de l’opposition républicaine, le député national Constant Mutamba Tungunga est revenu sur l’agression rwandaise sous le label du M23 à l’Est de la République démocratique du Congo.

Le candidat à présidentielle de 2023, a dénoncé ce qu’il qualifie de menace de balkanisation de la RDC.

« Lorsque les forces de l’ordre n’arrivent pas à mettre la main sur les ennemis, ceux-ci se trouvent mutinés dans les forces de l’ordre : un constat avéré qui sévit dans notre pays », a-t-il sous-entendu avant de poursuivre « Nous avons vu comment les anciens cadres de ce pays ont rejoint les escarmouches entre groupes armés mutinés contre le pays ».

Il estime que l’heure est venue où il faut appeler le chat par son nom « le Rwanda appuyé par la communauté internationale ne vise rien d’autre que la balkanisation du pays », a-t-il dénoncé.

Le député national dit ne pas comprendre comment est-ce possible qu’on enchaîne des guerres et des jeux d’alliance entre milices qui changent en permanence de noms, fusionnent puis se transforment en un autre groupe armé ( RCD, FDLR, CNDP, M23, AFC). « Mais aucun d’eux n’a la force de menacer directement Kinshasa ?», s’interroge-t-il.

Le plus jeune des vingt-six candidats à l’élection présidentielle de 2023 a saisi l’occasion pour appeler à la mise en place urgente du bloc des résistants nationalistes pour sauver la RDC qu’il estime en danger de balkanisation.

« L’infiltration et le recrutement du Rwanda au sein de notre classe politique ont atteint des propositions inquiétantes » a-t-il fait remarquer sur son compte X (Twitter).

Le patron du regroupement politique, Dynamique progressiste révolutionnaire a martelé que le Congo appartient aux Congolais et que la RDC restera un seul et indivisible. C’était avant de rappeler que la population qui est au premier plan subit le massacre, torture, viol, déséquilibre psychique et autres.

Il sied de signaler que l’honorable député national a déjà déposé des plaintes contre Paul Kagame , président rwandais pour l’agression et crime contre l’humanité.

Samuel MULENDA

publicite-candidat

Liens Pertinents