Okapinews.net
ElectionsFlashPolitiqueUne

Élections générales en RDC : la Mission d’Observation Électorale Regard citoyen recommande à la CENI de préserver l’intégrité des résultats sortis des urnes !

publicite-candidat

Samedi, 23 décembre 2023-Après 48 heures de vote en République Démocratique du Congo, la Mission d’Observation Électorale Regard citoyen devoile son rapport préliminaire. C’était au cours d’une conférence de presse organisée ce samedi 23 décembre au salon Lubumbashi du Grand Hôtel de Kinshasa.

Dans sa présentation, le porte-parole du Regard citoyen, Paul Kabeya note que les procédures de réconciliation ont globalement été respectés. Toutefois, a-t-il expliqué, dans 13% des bureaux de vote observés, le nombre de personnes qui ont signé sur la liste d’émargement n’a pas été compté.

« De plus, les bulletins non utilisés par le DEV ont été compté et leur nombre enregistré au procès-verbal dans 85% des cas. Les PV des opérations ont été signés par tous les membres du BVD et tous les témoins dans 86% des BVD observés. Dans 24% des BVD les réclamations et observations des témoins n’ont pas été consignées dans le PV de clôture, alors même que ces réclamations servent de soubassements au recours contentieux. Des incidents ont été signalés dans 18% des BVD lors des opérations de dépouillement, souvent dus au manque d’électricité et aux tensions dans le BVD », a-t-il expliqué devant plusieurs invités de marque dont les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques.

Aussi, a déploré la MOE, des cas d’intimidation des membres du BVD pendant le dépouillement ont été relevés dans 22% des BVD, elles étaient le fait d’autres membres du BVD, des témoins des partis politiques et parfois de la population.

Paul Kabeya reconnait par ailleurs que les témoins des candidats ou des partis ont reçu une copie de la fiche des résultats/ exemplaire du PV de dépouillement dans 78% des BVD observés.

« Contrairement aux prescrits de la loi et à ce qui a été prévu par le calendrier électoral, les scrutins se sont étalés sur plusieurs jours suite au déploiement tardif du matériel électoral sur l’ensemble du territoire national », a-t-il argué.

Des incidents pendant les deux jours du scrutin…

Il y a lieu de noter que les deux jours du scrutin ont été émaillés des incidents.

Il y a eu notamment des cas de violation du secret de vote notamment la présence d’éléments de la police, d’agents de la CENI et de certains citoyens à côté des isoloirs dans certains BVD ; Cas de deux observatrices de la MOE/Regard Citoyen, tabassées au motif qu’elles étaient en train de communiquer avec l’étranger pour trafiquer les résultats de vote et actuellement hospitalisées (Centre Apollo, 9011013-1-2, du quartier Tshisambi, Kananga) ; Cas de lynchage d’une observatrice de la MOE à Kananga, tabassée et déshabillée sous prétexte qu’elle aurait voté pour un candidat de l’opposition (Quartier Azda, Kananga) ; Cas de la cheffe d’antenne de la CENI dans le territoire de Luilu/ Province de Lomami, tabassée et déshabillée pour avoir refusé de participer à une réunion avec des hommes politiques du coin ; Cas d’une technicienne de la CENI à Kenge qui a été molestée par ses collègues révoltés pour n’avoir pas été payés ; Cas du journaliste Pascal Mulegwa, correspondant RFI qui a été molesté par des individus non autrement identifiés à l’ITC Ngaliema alors qu’il couvrait les opérations de vote du 20 décembre 2023.

Les Recommandations

Fort de toutes ces observations, la Mission d’Observation Électorale Regard citoyen recommande au Gouvernement et courts et tribunaux d’assurer la sécurité des compétiteurs électoraux et de la population ; de veiller à la sécurisation des femmes candidates, observatrices, témoins et électrices pour prévenir les violences électorales basées sur le genre ; de diligenter des enquêtes afin d’établir les responsabilités et de punir sévèrement les auteurs des violences relevées pendant les scrutins à l’encontre des femmes.

A la CENI, de préserver l’intégrité des résultats sortis des urnes; de publier, sur son site internet, les résultats bureau de vote par bureau de vote au plus tard le jour de la proclamation des résultats provisoires ; de privilégier la sensibilisation des femmes jeunes et personnes vivant avec handicap à chaque étape du cycle électoral pour une meilleure appropriation et préparation.

Aux candidats et à leurs partisans, de s’abstenir de tout triomphalisme ou de toute forme de provocation en cas de victoire ; aux candidats et aux partis politiques: contester les résultats uniquement par la voie légale ; aux Électeurs et Électrices: d’attendre la Proclamation des Résultats Provisoires dans le calme.

Au parlement de rendre contraignant l’alignement des listes électorales paritaires lors de la révision de la loi électorale dans son article 13 ; de prendre une disposition qui rende la sensibilisation électorale obligatoire durant tout le cycle électoral ;

Aux partis politiques de disposer des politiques genre pour faciliter l’application de la parité dans leurs directoires ; encadrer les femmes durant tout le cycle électorale ainsi que le financement de leurs candidatures.

ITK

publicite-candidat

Liens Pertinents