Okapinews.net
PolitiqueUne

Présidentielle : bouchon en vue à l’horizon 2023 (Éditorial) !

publicite-candidat

Jeudi, 5 mai 2022-À en juger par les prémices et même les prémisses, des embouteillages sont à redouter sur la chaussée menant vers le Palais de la nation. Il est même à craindre carrément un bouchon. Tant des vocations au dessein et destin présidentiel naissent chaque matin. Des candidats naturels, putatifs, officieux, déclarés…tutti quanti sortent du bois, annoncent les couleurs, marquent leur territoire, se rappellent au bon souvenir des Congolais.

A tout seigneur, tout honneur. Félix-Antoine Tshisekedi a dit, redit, (re) redit dans tous les dialectes du pays qu’il compte rempiler.Ambition légitime pour notre « Fatshi national ». Même si, renseigne fort opportunément un proverbe , l’appétit vient en mangeant.

Face au président candidat potentiel ou au futur président sortant, des challengers non moins potentiels ne se comptent plus. « Sa légalité le Président élu » Martin Fayulu, le joker énigmatique à sortir du bois de Kingakati, le légendaire Moise Katumbi, d’anciens Premiers ministres dont Adolphe Muzito, Augustin Matata …Sans compter ceux que le pays de toutes les démesures va charrier comme postulants. La part des candidatures de témoignage, le lot de candidats alimentaires… Du grand monde en perspective.

Pas étonnant que l’équivalent congolais de bison futé, à savoir la CNPR (Commission nationale de prévention routière) redoute le bouchon sur tous les axes conduisant au Palais de la nation et à la Cité de l’UA. L’actuel locataire de ces deux saints de saints du pouvoir rd congolais s’était-il procuré la voiture tricycle en prévision de l’engorgement de 2023 ? Possiblement.

Trêve de métaphore routière. Le trop plein annoncé de candidats n’est pas forcément une mauvaise chose pour le Président en place. Le scrutin à un tour pourrait voir des poids lourds se neutraliser au profit de Fatshi. Lequel peut, en plus de la prime au sortant, du réflexe légitimiste et de l’instinct de survie du Régime, compter sur le socle que toute la République lui connait et reconnait. Ça peut donc tourner au qui perd gagne. On n’en est pas encore là.

Pas exclu que comme hier avec JKK, le variant « TSF » tout sauf Fatshi puisse surgir et…faire le ménage ou des dégâts. C’est selon.

José NAWEJ/FORUM DES AS

publicite-candidat

Liens Pertinents