Okapinews.net
PolitiqueUne

RDC-CENI : comme des politiciens, les chefs des confessions religieuses se livrent à un jeu de ping-pong dans les médias ! 

publicite-candidat

3 août 2021-24 heures après la sortie médiatique de la CENCO et de l’ECC, les six autres confessions religieuses ont décidé, elles aussi, de briser le silence. Devant la presse nationale et internationale ce mardi 3 août, Dodo Kamba qui parlait au nom des six confessions religieuses à rejeté les accusations de la CENCO et de l’ECC en rapport avec la CENI.

Comme des politiciens, les chefs d’églises se livrent à un jeu de ping-pong dans les médias en lieu et place de travailler ensemble pour trouver des solutions aux problèmes de la désignation des animateurs de la CENI.

Dodo Kamba qui parlait au nom de six autres confessions religieuses a commencé par dénoncer le comportement « barbare de quelques personnes qui ont profané des lieux de culte de l’Eglise catholique. Nous condamnons ces actes, nous voulons l’unité, le respect, la paix ». 

Au sujet des menaces et tentatives de corruption dénoncées par les 8 chefs des confessions religieuses dans un communiqué du 24 juillet lu par Donatien Shole, Dodo Kamba évoque plutôt des “rumeurs”.

À en croire ses propos, l’argumentaire sur lequel se base la CENCO et l’ECC pour justifier le rejet de deux candidats à savoir Kadima et Ebotoko sont « des allégations sans preuves, des rumeurs.

Revenant sur le 28 juillet, Dido Kamba souligne que les chefs des confessions religieuses ont été presque chassés du bâtiment de la CENCO.

« Le SG responsable du lieu est venu nous demander de quitter la salle, il a éteint la lumière, on a demandé si c’était une façon de nous chasser, il a répondu, oui », Dodo Kamba qui dit que les 6 ont été « chassées » au siège de la CENCO après avoir rejeté suspension séance.

Peu avant de clore son Propos, Dodo Kamba affirme qu’il y a des divergences, mais les confessions religieuses ne sont pas divisées.

Kevin INANA

publicite-candidat

Liens Pertinents