Okapinews.net
PolitiqueSécuritéUne

Sécurité : le cantonnement du M23 au centre des échanges entre l’Ambassadeur de France et Antipas Mbusa Nyamwisi !

publicite-candidat

Jeudi, 6 avril 2023-Les processus de Luanda et de Nairobi relatifs à la guerre du M23 ont été au cœur des entretiens, ce mercredi 5 avril 2023, entre le ministre d’État en charge de l’Intégration régionale, Antipas Mbusa Nyamwisi et l’ambassadeur de France en RDC, Bruno Aubert.

Les questions régionales qui sont du domaine de responsabilité du ministre d’État, principalement la crise dans l’Est ont été abordées dans un dialogue sincère et franc.

La France a fait comprendre Bruno Aubert, suit avec attention le déploiement annoncé des troupes angolaises, dans le cadre de la feuille de route de Luanda, en vue de superviser le processus de dissolution, désarmement et réintégration du M23.

L’ambassadeur de France a souligné que Paris affiche toujours une disponibilité intacte pour ramener la paix dans l’Est de la RDC dont la France tient fermement à l’intangibilité de ses frontières.

Dans tous les cénacles, notamment à New-York, siège des Nations-unies, la France, s’emploie toujours à défendre l’intégrité territoriale de la RDC et sa souveraineté.

Pour Bruno Aubert, le communiqué de Luanda du 25 novembre et confirmé le 17 février par les chefs d’État dresse un cadre de désescalade pour lequel il va falloir vérifier les progrès sur terrain.

Le cessez-le-feu doit être effectif et les rebelles du M23 cantonnés, a insisté l’ambassadeur de France, rappelant les dernières déclarations du Président Emmanuel Macron sur la crise dans l’est de la RDC.

« Ceux qui ne joueront pas le jeu du plan de Luanda s’exposent à des sanctions », a martelé le diplomate français.

Aussi compte-t-il sur l’influence et la maîtrise d’Antipas Mbusa Nyamwisi sur les enjeux socio-politiques de la région pour persuader les groupes armés locaux à intégrer le Programme de désarmement, démobilisation et relèvement communautaire et stabilisation.

Bruno Aubert s’est dit satisfait du dialogue établi notamment avec le ministre d’État qu’il a félicité pour sa nomination. Le diplomate français rassure qu’il a notamment pour mission de maintenir et d’animer le dialogue entre la France et la RDC.

publicite-candidat

Liens Pertinents