Okapinews.net
Province

Haut-Uélé : Indignés du processus de délocalisation par Kibali gold mine, le GTR de 7 villages appelle au respect du code minier !

publicite-candidat

20 mai 2021-Alors que les Personnes Affectées par le Projet de délocalisation de Kokiza, (PAP) continuent de faire entendre leur cris de détresse pour réclamer leur 70 % restants dans le processus de délocalisation de Kibali qui était émaillé de beaucoup d’irrégularités, les autres cris d’angoisses se font également entendre par le GTR des 7 villages en voie de délocalisation par la société Kibali gold mine depuis l’année 2019. Il s’agit notamment de Gimbia, Gimbia extension, Rangba rangba, Kalinva, Matiko, Were et Ikanva.

Dans un mémorandum adressé au chef du département social de Kibali gold mine signé par plus ou moins 20 GTR de ces différents villages le lundi 17 mai 2021, ces derniers constatent avec amertume que la société Kibali gold mine par le département social ne veut pas honorer leurs produits champêtres recensés depuis 2019.

 »Eu égard à ce qui s’est passé chez nous aux villages précités là où le recensement des personnes et leurs biens s’est passé depuis 2019 et pour lesquels on entendait le paiement effectif par rapport à cet enregistrement, fort malheureusement, nous constatons avec amertume que lorsque la paie a commencé le département social de Kibali ne veut pas payer les articles notamment le manioc, le riz, la canne à sucre, les tarons, le maïs, les tomates, le sorgho, les arachides…  », peut-on lire dans cette lettre.

Par conséquent, ces derniers appellent la société Kibali gold mine au respect de son engagement de contrat minier en RDC. Faute de quoi, ces villages risqueraient de se retirer du processus.

 »Ainsi, nous GTR de ces différents villages declarons ce qui suit :
Que la société respecte son engagement de contrat minier de la RD Congo, de considérer le recensement et enregistrement sur les fiches de 2019 et de prendre en compte tous les biens enregistrés en 2019, de procéder à l’information complète sur l’ensemble du processus de délocalisation, de payer les 50 % de tous les biens enregistrés pendant l’enquête précédente, de procéder à l’identification sur terrain pour un éventuel enregistrement des maisons non recensées de chaque village. Entendons une suite favorable à notre indignation, dans le cas contraire, le
GTR se retirera dans le processus », conclu la lettre

Jusqu’à présent aucune notification officielle n’est faite de la part de la société Kibali gold mine.

Caleb BODIO

publicite-candidat

Liens Pertinents