Okapinews.net
Santé

Beni : les femmes enceintes courent des graves risques lors de l’accouchement à Mantumbi !

publicite-candidat

Mardi, 19 avril 2022-Les violences meurtrières attribuées aux combattants du groupe terroriste ADF ont causé la suspension des activités sanitaires au centre de santé de Mantumbi, village situé à l’ouest de Mbau, chef-lieu du secteur de Beni-Bau en territoire de Beni au Nord-Kivu.

Sans aucun infirmier ou autre professionnel de santé, les femmes enceintes courent des graves risques lors de l’accouchement.

Contraintes d’accoucher à la maison, ces mamans n’ont pas d’autres choix que de faire confiance à leur entourage pour l’effectivité de l’accouchement.

“C’est depuis octobre 2021 que le village n’a aucune structure sanitaire suite aux attaques ADF. Et ça pose des graves problèmes lors que les femmes enceintes veulent donner naissance sans aucune assistance, et là ces sont les vies humaines qui sont menacées.” a alerté Ezéchiel Sikuli, président de la société civile de Mantumbi.

Cet acteur de la société civile regrette que ces femmes enceintes dépensent une somme estimée à vingt mille francs à chaque déplacement pour la Consultation Prénatale (CPN) dans les milieux jugés sécurisés.

“Elles font les déplacements pour avoir accès à la Consultation Prénatale (CPN). À chaque déplacement, elles débloquent au moins 20 mille francs, ça fait beaucoup d’argents en 9 mois de l’accouchement” a-t-il dit.

Rappelons que plusieurs structures sanitaires restent fermées dans plusieurs coins du territoire de Beni, suite à l’activisme des groupes armés essentiellement les terroristes ADF.

Samuel KATEMBO BIN MWERIVWA

publicite-candidat

Liens Pertinents