Okapinews.net
ProvinceSanté

Kongo Central : l’implémentation de la chimioprévention du paludisme pérenne en faveur des nourrissons de moins de deux ans officiellement lancée !

publicite-candidat

Mardi, 14 novembre 2023-Kisantu, l’une de grandes agglomérations du Kongo Central située à 245 kms au Nord-est de Matadi, capitale de cette province, a servi de cadre tout récemment à la cérémonie de lancement officiel d’une importante activité sanitaire liée à l’implémentation de la chimioprévention du paludisme pérenne, CPP acronyme, en faveur des nourrissons de moins de deux ans.

C’était dans le somptueux espace de Mbwela-Lodge.
Présidée par le Dr. Guy Bandu Ndungidi, Gouverneur de la province du Kongo Central qui, pour la circonstance, a procédé à ce lancement, cette activité qui, dans sa première phase, concerne 4 zones de santé sur les 31 que compte le Kongo Central à savoir : Kwilu-Ngongo, Mbanza-Ngungu, Kisantu et Boko-Kivulu, s’est en effet déroulée en présence respectivement des autorités tant politico-administratives, sanitaires que sécuritaires aussi bien de la République Démocratique du Congo que de la province du Kongo Central ; mais aussi des élus tant nationaux que provinciaux du Kongo Central ainsi que des partenaires techniques et financiers de cette province.

Cette activité sanitaire qui, somme toute, revêt une importance particulière et laquelle va de 2023 à 2024, permettra au corps médical commis à sa réalisation d’administrer, de façon gratuite, la sulfadoxine purimétanine appelée aussi Fansidar, aux enfants de moins de 2 ans pendant la consultation préscolaire.

Question de prévenir la malaria à laquelle se trouvent très souvent exposés ces nourrissons du reste insensibles à cette maladie.

À noter qu’après les 4 zones de santé ci-dessus ciblées, cette activité s’étendra à travers tous les coins et recoins de la province du Kongo Central.

C’est-à-dire, dans tous les 27 zones de santé restantes.
Dans son adresse de circonstance, le Chef de l’Exécutif provincial, tout en saluant la mise en œuvre de cette activité, a invité tous les parents de sa province à faire bénéficier leurs progénitures n’ayant pas encore dépassé l’âge de deux ans de cette molécule susceptible de les mettre à l’abri de cette pandémie mortelle.

À cet effet, il a remercié les partenaires financiers dudit projet, sans exception aucune, et demandé en outre aux tenants du pouvoir du Kongo Central et ce, à tous les niveaux, de s’impliquer dans cette démarche en vue de son heureux aboutissement.

Pour sa part, le Dr Henri Tukutabala, Représentant dudit projet, a eu des mots justes pour manifester sa joie immense d’accompagner le Programme National de Lutte contre le Paludisme à travers la CPP qui, en ce qui le concerne, a toujours cheminé ensemble avec d’autres structures sanitaires existantes dans l’objectif de lutter contre la malaria.

Auparavant, le représentant du Secrétaire Général au ministère ayant la santé publique, hygiène et prévention dans ses attributions, avait, quant à lui, mis en exergue la mise en œuvre du projet CPP qui, dans sa démarche, a pu relever près de 50% d’enfants qui sont présentement exposés à la malaria avec un taux de plus en plus élevé de morbidité et de mortalité.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents