Okapinews.net
CoopérationSociété

Sécurité : Le gouvernement ougandais expulse des centaines de réfugiés congolais !

publicite-candidat

Dimanche, 4 septembre 2022-Le gouvernement ougandais a, depuis vendredi 2 septembre 2022, expulsé de son territoire, les réfugiés congolais qui résistaient de rejoindre le camp de Nyakavande, cela en dépit de la coopération qui unie ces deux pays voisins.

Selon les habitants de Bunagana qui avaient pris l’option de l’Ouganda pour se mettre à l’abri de l’ emprise des éléments du M23, les militaires de l’armée ougandaise ont détruit des abris provisoires en bâche construits par ces réfugiés dans le district de Kisoro en Ouganda, Commune de Bufumbira située non loin de la frontière congolo-ougandaise.

“Les éléments de UPDF et la police ougandaise ont démoli plus de 2000 cabanes qui servaient d’abris aux déplacés congolais dans le district de kisoro en Ouganda Commune de bufumbira. La décision a été exécutée par les autorités locales de Kisoro d’expulser tous les réfugiés congolais cantonnés en Ouganda” témoigne un congolais déplacé joint par Okapinews.net.

En outre, ce déplacé précise que l’Ouganda a mis ses moyens de transport à la disponibilité de ces déplacés congolais pour qu’ils regagnent leurs milieux d’origines malgré l’insécurité qui bat son plein dans ces entités secouées par les attaques armées attribuées aux groupes armés dont le M23 soutenu par l’armée rwandaise.

“Des camions ont été disponibilisés par le gouvernement ougandais pour orienter les déplacés vers un autre côté de la frontière congolo-ougandaise après avoir incendié les hutes” a-t-il indiqué.

La rédaction Okapinews.net a essayé de joindre le haut commissariat des réfugiés (HCR) en Ouganda pour s’acquérir de la situation, mais sans succès.

Notons que la plupart des habitants des groupements de Jomba et Bweza sous menace du M23, se trouvaient en Ouganda fuyant les actes meurtriers de ces terroristes.

Jonathan TSONGO

publicite-candidat

Liens Pertinents