Okapinews.net
AlerteProvinceSécuritéUne

Ituri : ce ras-le-bol des défenseurs des droits humains face à la multiplicité des barrières illégales sur route Lolwa-Mambasa !

publicite-candidat

Jeudi, 15 février 2024-Des acteurs intervenants dans la défense des droits de l’homme du territoire de Mambasa dénoncent ce qu’ils qualifient d’un chemin de la croix imposé aux agriculteurs et aux usagers de la route nationale numéro 4, axe Mambasa – LOLWA. Ils parlent d’une autre forme d’insécurité qui est actuellement instaurée par certains éléments de l’ordre sur cet axe.

Selon le défenseur des droits humains, Maitre John VULEVERYO MUSOMBOLWA, plus de 15 barrières illégales érigées par des éléments de l’armée régulière sont comptées sur cet axe routier.

Il dénonce le fait que chaque moto cycliste est obligé de payer une somme d’argent allant de 2 000 (deux mille) jusqu’à 3 000 (trois mille) francs congolais pour trouver libre passage à chaque barrière. Pour les voitures, déplore-t-il, les chauffeurs sont sommés de payer 5 000 (cinq mille) francs congolais.

« Ça fait si mal à constater des graves violations des droits de l’homme : que sur un tronçon d’au moins 45 km, on compte plus de 15 barrières illégales sur lesquelles certains éléments de FARDC exigent à tout moto cycliste de payer 2000 et 3 000 à 5 000 pour les voitures à cela s’ajoute, pour chacune des barrières où le passager est retiré de sa carte d’électeur puis sommer de payer 1 000 FC pour que sa carte lui soit remise », dénonce-t-il.

Et d’ajouter : « Chose grave, certaines barrières sont situées même entre 1 à 3 km l’une après l’autre ».

Celui-ci demande pour ce faire, les autorités compétentes d’intervenir pour la levée immédiate de toutes ces barrières illégales où, selon lui, les paisibles citoyens sont injustement rançonnés.

Samuel Kitha MWERIVWA 

publicite-candidat

Liens Pertinents