Okapinews.net
SécuritéUne

Kongo Central : taximans et motocyclistes suspendent leur grève !

publicite-candidat

Mercredi, 21 septembre 2022-Les journées de lundi 19 et mardi 20 septembre 2022, les taximen et motocyclistes de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, suite à la majoration du prix de carburant à la pompe qui est passé de 2.495 Fc à 2.695 Fc, ont grevé pour manifester leur dépit. D’après des sources concordantes, leur débrayage trouve sa justification dans la volonté délibérément manifester par ces derniers d’augmenter le prix d’une course de 500 FC à 1.000 FC.

Cette décision prise de façon unilatérale par les camionneurs n’a pas cependant fait l’unanimité parmi eux qui n’ont pas émis sur la même longueur d’onde ; pénalisant ainsi la population de cette principale ville portuaire de la République Démocratique du Congo qui, deux jours durant, a en effet éprouvé d’énormes difficultés pour se déplacer.

À tout prendre, ce qui était arrivé, le lundi 19 et le mardi 20 septembre 2022 à Matadi, dans le domaine de transport urbain, est un fait regrettable car, faute de n’avoir pas préavisé au préalable aussi bien les autorités compétentes en la matière que la population, ces conducteurs des taxis, taxis-bus et motos ont, par leur récrimination, paralysé l’économie de la ville de Matadi ; entraînant ainsi un manque à gagner considérable dans le trésor public.

Étant donné que cette perturbation du transport urbain a été une perte sèche pour tout un chacun ; sans parler d’unité de production, grande ou petite. Mais aussi et surtout les services générateurs des recettes qui, suite à ce qui précède, ont tourné au vinaigre.

Pour ne pas laisser ces désordres délibérément orchestrés par les usagers de la route qui voulaient tout simplement profiter de cette petite majoration de 200 Fc le litre du carburant à la pompe s’éterniser, deux journées de réunions ayant mis autour d’une même table les décideurs et les dirigeants des différentes associations des conducteurs ta t de la province que de la ville ont suffit pour y remédier.

Au terme de cette réunion, d’importantes décisions ont été prises. Entre autres la fixation du prix de la course à 600 Fc ainsi que l’interdiction formelle aux propriétaires des véhicules et des motos d’augmenter le versement journalier.
La police de circulation routière ainsi que les services de sécurité ont été invités à veiller strictement sur la mise en exécution de ces deux mesures qui ne devraient souffrir d’aucune faille dès cette journée du mercredi 21 septembre 2022.

Enfin, une sévère mise en garde à tous ceux des chauffeurs des engins roulants qui menaceraient les taximen et motocyclistes qui vont accepter de se soumettre aux instructions des autorités hiérarchiques de la province et de la ville. Tout celui qui sera attrapé en flagrance subirait la rigueur de la loi.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents