Okapinews.net
DéveloppementEconomieUne

RDC : Les chantiers de Fatshi pâtissent du détournement systématique des fonds !

publicite-candidat

Mardi, 3 janvier 2023-Des proches du Chef de l’Etat seraient indexés dans la plupart des projets dont l’argent est siphonné : route Mbuji-Mayi -Kananga, l’UOM, école Kalenda Mudishi , stade Kashala Bonzola et les autres ouvrages dans le cadre des chantiers Tshilejelu et lutte contre les inégalités sociales…

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, séjourne à Mbuji-Mayi depuis le vendredi 30 décembre dernier, soit une année après sa première visite comme Chef de l’Etat. Devant des milliers de personnes rassemblées à la grande Bonzola pour l’écouter, Fatshi avait affirmé : « Je suis venu ici, je voudrais voir clair dans la réalisation des projets « . Ce jour-là, il y eut une clameur publique, l’assistance traitant de » voleurs » les » frères de sang » de Fatshi responsables de ses projets dans le Kasaï-Oriental. La foule ne s’était pas arrêtée là, elle avait réclamé des sanctions pour les coupables.

Selon des sources du média en ligne Scooprdc.net, le Chef de l’Etat, de retour à Mbuji-Mayi tout juste une année après sa première visite officielle, fait face à la même et irritante réalité : la réalisation de ses projets sur ses propres terres souffrirait des détournements des fonds y alloués. Le Président de la République ne croirait pas ses yeux.

Dans les différents chantiers qu’il a visités, à savoir : l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM), l’école Kalenda Mudishi et le stade Kashala Bonzola, partout, le maître mot c’est le détournement.

A l’UOM, on explique que les travaux de construction n’évoluent comme initialement prévu, » alors que 42 millions USD avaient été déboursés. D’après le chronogramme de SRP Construction, l’entreprise qui a gagné le marché, 16 auditoires allaient être livrés après 9 mois et les homes et autres bureaux devaient suivre par la suite. «

Mais 8 mois plus tard, on en est à l’étape de fondation de construction des auditoires. Les étudiants de l’UOM étaient vent debout et ont interpellé le Chef de l’Etat.

Les responsables de SRP Construction justifient ce retard dans l’exécution des travaux par le blocage des matériaux de construction à Lubumbashi. Une explication qui ne convainc pas tout le monde. D’après certaines indiscrétions, une bonne partie des 42 millions USD aurait été siphonnée par quelques conseillers de la Présidence de la République et certains proches du Président de la République impliqués dans ce chantier. Certaines personnes accusent les responsables de SRP Construction de couvrir la mafia.

A l’école Kalenda Mudishi où Fatshi a fait aussi une partie de ses études secondaires, les travaux de construction sont à l’étape de finissage. Seul couac, des nouveaux bâtiments construits et ceux réhabilités ne reflèteraient pas les 4 millions USD décaissés pour lesdits travaux.

S’agissant du stade Kashala Bonzola, bien construit en partie par Alphonse Ngoyi Kasanji, alors gouverneur, on note la dégradation de la pelouse synthétique faute d’entretien. Le stade renvoie au visiteur l’image d’un ouvrage délabré. Et cela n’a pas échappé à l’œil de gardien de but qu’était Fatshi, qui a donné des injonctions pour retaper ce stade.

Fatshi trahi par ses » frères «

Aussi invraisemblable que cela puisse paraitre, des proches du Chef de l’Etat seraient impliqués dans la plupart des projets dont l’argent est détourné : route Mbuji-Mayi -Kananga, l’UOM, école Kalenda Mudishi , stade Kashala Bonzola ainsi que d’autres ouvrages dans le cadre des chantiers Tshilejelu et lutte contre les inégalités sociales… Un profond sentiment de déception habite le Président de la République qui se sent trahi par ses propres frères qui retardent le développement de leur propre province.

Ce n’est pas tout. La route Mbuji-Mayi – Kananga dont l’asphaltage valoriserait le port de Ndomba, et plus largement désenclaverait ces deux provinces et les approvisionnerait en produits manufacturés en provenance de Kinshasa par le fleuve Congo, les rivières Kasaï, Sankuru et Lubi, se dégraderait de plus en plus, ruinant tous les espoirs des Kasaïens.

« Les 30 millions déboursés se seraient volatilisés dans les poches de certains conseillers de la présidence de la République. Et tous les noms cités sont kasaïens « , confie Scooprdc.net!

« Quant aux travaux de construction de l’UOM, financés par l’argent de la taxe RAM, comme l’atteste Isabelle Kibasa dans une vidéo, des noms qui sont cités dans le détournement sont aussi kasaïens. D’autres de la famille du président de la République. Il en est de même pour l’école Kalenda Mudishi dont les constructions ne correspondent pas aux 4 millions USD déboursés « , révèle le média en ligne, très au fait de ce qui se passe dans le Grand Kasaï.

Les Congolais dans leur grande majorité déplorent la sainte colère du Président de la République, car elle ne suffit pas. Ils attendent plutôt du Chef de l’Etat des sanctions. Surtout si ces faits sont avérés.

A l’heure du bilan, lui seul sera comptable devant ses compatriotes.

Avec FORUM DES AS

publicite-candidat

Liens Pertinents