Okapinews.net
Justice

Lukula : l’Administrateur du Territoire serait-il réellement impliqué dans la vente de 12 parcelles établies dans la concession de l’AGRIFOR ?

publicite-candidat

Jeudi, 20 octobre 2022-Depuis un certains temps, les rumeurs les plus en plus pertinentes font la toile à travers toute la cité de Lukula, chef-lieu du territoire portant le même nom, situé à 170 Kms à l’Ouest de Matadi, capitale de la province du Kongo Central, selon lesquelles l’Administrateur intérimaire dudit territoire, Anselme Mbatshi Mpaka, aurait spolié une vieille concession non encore désaffectée appartenant à la société AGRIFOR qu’il aurait ensuite vendue à des tierces personnes.

Soit 12 parcelles au total.
Cette nouvelle qui s’était répandue comme une traînée de poudre, n’a pas cependant laissé indifférent les ayant-droits fonciers de Lukula qui ont crié au scandale. Etant donné que même si la société ci-haut citée n’existe plus présentement, son patrimoine qui, somme toute, fait partie du domaine de l’Etat congolais, mérite d’être protégé et ce, sans autre forme de procès.

Mais quand quiconque, administrateur du territoire soit-il, devait se permettre le luxe de la mettre en vente, il y a donc lieu de sonner le hallali.

Pour une frange d’habitants de Lukula qui, à notre humble avis, ne détenaient pas la vraie information, Anselme Mbatshi Mpaka, racontaient-ils à tous ceux qui voulaient les entendre, aurait commis cet acte avec la complicité d’un certain Jeannot, son adjoint au territoire ; mais aussi avec son chef de service de l’urbanisme.

Tous les produits provenant de la vente de ces 12 parcelles, renseignaient-ils encore, en lieu et place d’entrer dans la caisse du territoire pour servir à ses nombreuses actions de développement, auraient malheureusement pris des ailes.

A ce que l’on sache, tout domaine appartenant à l’Etat congolais, à l’exemple de celui de l’AGRIFOR aujourd’hui querellé, devrait d’abord être obligatoirement soumis à la désaffection avant qu’il ne soit cédé ou vendu.

Et cette prérogative, croit-on savoir, requiert du seul apanage du Gouverneur, en ce qui concerne les provinces, et ce dernier devrait le sanctionner par la prise d’un arrêté.

Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, l’Administrateur du territoire a.i qui, selon ses détracteurs, se croyait tout permis, aurait fait fi cette procédure pourtant légale.

Saisi, le ministre provincial ayant les affaires foncières et l’urbanisme dans ses attributions, Mambu Sambu Mario Jean, selon toujours ceux qui sont habitués à nuire à autrui, aurait transmis ce dossier qui continue à soulever des vagues de commentaires, auprès du Parquet près le Tribunal de paix de Lukula qui, à son tour, aurait diligenté une mission d’enquête afin que tous ceux qui y seraient impliqués puissent répondre de leurs actes.

Cependant, ayant senti dans son fort intérieur que cette affaire prenait de plus en plus une autre tournure et que le parquet aurait donné l’ordre de procéder à l’annulation de tous les actes de vente y relatifs, d’une part, et à la démolition de toutes les bornes placées par chacun des acheteurs desdites parcelles, d’autre part, le chef de service des affaires foncières de Lukula assumant l’intérim de son titulaire empêché et qui en avait loti suivant les instructions lui données par l’autorité territoriale, n’avait plus d’autres alternatives que de prendre la poudre d’escampette.

Joint au téléphone pour avoir l’autre son de cloche, Anselme Mbatshi Mpaka, très serein et ne se reprochant de rien, avait plutôt, à son tour, éventré le boa en apportant toute la lumière sur cette question ; mettant ainsi au défi tous ces détracteurs.

D’après lui, c’est plutôt le ministre provincial de l’agriculture qui aurait, sans mâcher les mots, ordonné la cession de cette vieille concession longtemps abandonnée par l’AGRIFOR, à une entreprise dénommée « ABA » et ce, sans pour autant donné les raisons. Et l’opinion publique à se poser la question de savoir si qui de l’Administrateur du territoire et de ses bourreau disent la vérité ? That is the question, disent les anglophones.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents