Okapinews.net
NationSociété

Kasaï central : une vingtaine d’organisations de la société civile des femmes participent depuis ce mercredi à un atelier le leadership féminin et organisationnel à Kananga !

publicite-candidat

Jeudi, 9 mai 2024-Plus de vingt (20) organisations de la société civile (OSC) des femmes de la province du Kasaï central prennent part depuis ce mercredi 08 mai 2024 à un atelier de renforcement de capacités axé sur le leadership féminin et organisationnel. La salle de barreau de Kananga a servi de cadre à cette cérémonie qui se tiendra pendant deux jours, soit du mercredi 8 au jeudi 9 mai 2024.

Organisé par l’ONG femmes main dans la main pour le développement intégral FMMDI avec l’appui technique et financier du HCR, sous le haut patronage du ministère provincial du genre enfants et familles, cet atelier vise à interpeller les femmes et les filles des prendre connaissance de leurs droits pour qu’elles parviennent elles-mêmes à initier des activités visant à la promotion du leadership féminin dans leurs milieux respectifs.

Dans son allocution, Nathalie Kambala Luse directrice pays de l’ONG femmes main dans la main pour le développement intégral, a démontré des grandes inégalités et quelques formes de discrimination que subissent ces organisations de la société civile des femmes à cause de leur aspect minoritaire, ce qui explique, selon elle,, le faible pourcentage des femmes en terme de représentation aux instances de prise des décisions.

D’où elle interpelle ses paires à la prise conscience afin de booster leur développement.

« Nous pouvons prendre l’exemple des dernières élections qui ont eu lieu au Kasaï central, parce que nous parlons du leadership féminin et organisationnel, sur les 09 candidats gouverneurs, il y avait quatre femmes ; sur les 74 candidats sénateurs on avait que 18 femmes, mais malheureusement aucune femme n’a été élu. Cela veut dire que les femmes font des efforts pour être représenté à des instances décisionnelles, mais malheureusement les hommes ne les acceptent pas (…) C’est pourquoi ces femmes doivent être capable d’influencer le changement à la base et aussi changer le comportement des un et les autres(…)», a martelé Nathalie Kambala Luse.

De son côté, le représentant du chef de la sous délégation du l’HCR a montré aux participantes les rôles de leadership féminin qui selon lui, consiste à une femme leader de maîtriser ses droits, d’assurer la protection des personnes déracinées à travers le monde et porter à la connaissance de toutes les femmes, ce matière.

Noter que, cette activité s’inscrit dans le cadre du partenariat FMMDI-HCR à travers la mise en œuvre du projet, mécanismes de prévention et amélioration de la qualité de réponse de prise en charge holistique des survivantes des violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Don de Dieu NTUMBA 

publicite-candidat

Liens Pertinents