Okapinews.net
AlerteJusticeNationPolitiqueProvinceUne

Presse : OLPA interpelle Peter Kazadi après les menaces contre un journaliste à Biakato !

publicite-candidat

Mercredi, 22 mai 2024-Dans une correspondance adressée au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, avec copie pour information au Président de la République, l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique ( OLPA ) exprime sa préoccupation sur la sécurité de Parfait Kasereka Katoto, Directeur de Radio communautaire Amkeni Biakato (RCAB), station émettant à Biakato (territoire de Mambasa) à 320 kms de Bunia ( Ituri ).

L’organisation demande à l’autorité d’instruire ses services pour enquêter sur l’origine de ces menaces et mettre ses auteurs hors d’état de nuire.

Ci-dessous l’intégralité de la correspondance
Kinshasa, le 22 mai 2024

N/Réf : 348/CE/JAKM 5/24

Transmis copie pour information :

A son Excellence Monsieur le Président de la République démocratique du Congo à Kinshasa/Gombe

A son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre,
Ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières à Kinshasa/Lingwala

Excellence,

Objet : demande des garanties sécuritaires

Au nom du Comité exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique ( OLPA ), organisation non gouvernementale de défense et de promotion de la liberté de presse basée à Kinshasa, j’ai l’avantage d’approcher votre Autorité pour ce repris dans l’objet de la présente.

En effet, notre organisation sollicite auprès de votre Autorité des garanties sécuritaires en faveur de Parfait Kasereka Katoto, directeur de Radio communautaire Amkeni Biakato (RCAB), station émettant à Biakato ( Territoire de Mambasa ) à 320 kms de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Pour votre gouverne, le journaliste a été contraint de vivre en clandestinité depuis plus de deux semaines après avoir reçu plusieurs menaces de représailles. Des militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo ( FARDC ) ont fait irruption au domicile du journaliste, les 3, 4 et 12 mai 2024 à la recherche de ce dernier qu’ils accusent de diffuser sur les antennes de RCAB, des émissions au cours desquelles les activistes de la société civile critiquent régulièrement l’inaction des forces loyalistes lors des attaques des civils dans la chefferie de Babila Babombi par des présumés rebelles ougandais de ADF ( Allied democratic forces ).
Un officier supérieur de l’armée nommé colonel Muke travaillant dans la zone, a brandi plusieurs fois les menaces d’arrestation du journaliste et de fermeture de la radio le moment venu.

Excellence,

Au regard de ce qui précède, OLPA prend au sérieux les menaces qui pèsent sur la personne de Parfait Kasereka Katoto, car un autre journaliste Joël Musavuli de la radio communautaire de Babombi a été sauvagement assassiné dans la zone, le 14 août 2021, après avoir minimisé plusieurs menaces de mort contre sa personne.

Menacer un journaliste à cause de son travail constitue une violation grave du droit d’informer et d’être informé garanti par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA vous prie de bien vouloir instruire vos services pour enquêter sur l’origine de cette menace et mettre ses auteurs hors d’état de nuire. L’organisation tiendra les services de l’Etat responsables de tout ce qui adviendrait au journaliste menacé.

Dans l’espoir d’une suite favorable, le Comité exécutif de l’OLPA vous prie d’agréer, Excellence, l’expression de ses sentiments patriotiques.

Ce dont les membres vous remercient anticipativement

Pour le Comité exécutif de l’OLPA

Kabongo Mbuyi

Secrétaire exécutif

publicite-candidat

Liens Pertinents