Okapinews.net
EconomieNationSociétéUne

RDC : face au refus d’exécuter l’Ordonnance présidentielle du 5 juillet 2022, le collectif des cadres de la DGDA arbitrairement révoqués en 2010 sort du silence !

publicite-candidat

Mercredi, 25 janvier 2023-Le 26 janvier de chaque année est consacré à la journée mondiale des douanes. Pour marquer d’une pierre blanche cette date, la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), à l’initiative de sa Directrice Générale, Jeanne Blandine Kawanda, projette une série d’activités auxquelles plusieurs grandes personnalités de la RD. Congo, parmi lesquelles le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, prendront part.

Les agents de commandement de carrière des services publics de l’Etat des ministères des Finances et du Budget, dont ceux de la DGDA arbitrairement révoqués suivant l’Ordonnance nº 010/001 du 2 janvier 2010, puis réhabilités par une autre Ordonnance nº 22/084 du 5 juillet 2022, ont saisi cette occasion pour sortir du silence.

En effet, se servant de l’adage qui dit qu’on ne fait jamais la fête lorsque ça brûle chez le voisin, les agents abusivement révoqués de la DGDA et qui avaient fondé tous leurs espoirs quant à la mise en application, par le n°1 de cette régie financière, de l’Ordonnance les réhabilitant, réclament leur intégration dans le fichier du personnel en activité dans ledit service et leur prise en charge totale.

Surtout que leurs collègues de la Direction Générale des Impôts (DGI) ainsi que ceux de la Direction Générale des Recettes Administratives et Domaniales (DGRAD), ont, depuis, réintégré leurs services ; leurs notes d’affectation faisant foi.

En sus, ils bénéficient déjà de leur paie mensuelle.

C’est pourquoi les agents concernés de la DGDA se demandent pourquoi leur actuelle Directrice Générale continue-t-elle à fouler aux pieds l’Ordonnance présidentielle qui, d’après les juristes, demeure inattaquable !

Le prétexte selon lequel Jeanne Blandine Kawanda attendrait d’abord l’ordre du ministre des Finances, pour tous ceux qui suivent de très près l’évolution de la situation des révoqués de la DGDA, n’est qu’un faux prétexte ou un échappatoire.

L’actuelle patronne de la DGDA est censée savoir que le ministre des Finances Nicolas Kazadi dont la compétence fait l’unanimité ne contredira jamais une Ordonnance signée par le Président de la République ordonnant la réintégration desdits agents révoqués abusivement.

Curieusement à la DGDA, plus de dix ans durant, ces derniers continuent à être privés de leurs revenus et vivent dans une misère noire.

Pour preuve, plusieurs d’entre eux, suite à ce qui précède, ont déjà quitté ce monde.

Privés de salaires et de primes, sans frais d’hébergement, sans soins médicaux, ni frais funéraires, pas de colis de fin d’année…etc. : voici le calvaire qu’endurent ces agents de la DGDA révoqués abusivement depuis l’an 2010.

Pourtant, ces agents victimes d’arbitraire détiennent chacun une correspondance signée par le Vice-premier ministre, ministre de la Fonction publique ; et par d’autres ministres de tutelle en vue de leur reprise de travail à la DGDA sans autre forme de procès.

L’article 36 de cadre légal stipule que le travail est un droit et un devoir sacré pour tout congolais.

Comment alors expliquer que la même signature qui a nommé l’actuelle Directrice Générale à la tête de cette régie financière devrait être aussi bafouée par cette même mandataire qui refuse d’exécuter l’Ordonnance sus-évoquée ? Voilà autant d’interrogations qui attise les débats et les incertitudes dans plusieurs milieux.

Tout compte fait, le bon sens voudrait que la Directrice Générale de la DGDA fasse montre de sens élevé d’humanisme en emboîtant le pas à ses collègues de la DGI et de la DGRAD.

Encore qu’en sa qualité de maman, elle devrait se soucier de toutes les familles des cadres et agents de l’ex. OFIDA victimes d’une décision arbitraire qui a été finalement annulée plus de dix ans après par Fatshi-Béton.

Malheureusement, la Directrice Générale Jeanne Blandine Kawanda refuse de l’exécuter pour des raisons on ne peut plus obscures.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents