Okapinews.net
DéveloppementNationPolitiqueSécuritéSociétéUne

Vulgarisation des engagements pris par la RDC dans le cadre du Forum Global sur les réfugiés et la lutte contre l’Apatridie : vers l’élaboration d’une feuille des routes pour assurer un suivi régulier de la mise en œuvre à travers un task force !

publicite-candidat

Mercredi, 18 octobre 2023-L’Atelier sur le pacte mondial sur les réfugiés organisé par la CNR en collaboration avec le HCR a été ouvert ce mercredi 18 octobre 2023 au salon bleu de l’immeuble du Gouvernement situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa. C’est le représentant du Vice-Premier Ministre en charge de l’intérieur, Tshimanga Musungayi Jean-Robert qui a lancé officiellement ces échanges. Il sera question de débattre sur la mise en œuvre des engagements pris par la République Démocratique du Congo dans le cadre du Forum Global sur les réfugiés et la lutte contre l’apatridie.

D’autres thèmes seront axés sur la stratégie globale de la lutte contre l’Apatridie ; les opportunités et défis de l’inclusion dans le système national de protection social et de prestation des services et enfin la Mise en œuvre d’un groupe de travail.

Des participants venus des institutions et de plusieurs structures réfléchissent sur l’évaluation du taux d’applicabilité de ces engagements mais aussi, au regard des échanges, voir comment apporter des amendements avant la tenue du grand Forum Mondial au mois de décembre prochain à Genève en Suisse ou la RDC est attendue.

L’objectif global de l’atelier est de partager des informations sur les engagements de la RDC au Forum Global sur les Réfugiés et la lutte contre l’Apatridie, faire le point sur l’état de la mise en oeuvre de ces engagements et sur la stratégie globale de la lutte contre l’Apatridie et enfin mettre en place un mécanisme de mise en œuvre et de suivi de ces engagements et de la stratégie globale de la lutte contre l’Apatridie.

Le secrétaire permanent de la Commission Nationale pour les Réfugiés parle plutôt d’un atelier pédagogique par rapport au gouvernement congolais au regard des changements enregistrés les dernières années.

« L’atelier d’aujourd’hui porte sur le pacte mondial sur les réfugiés. C’est un atelier qui va essayer d’être pédagogique par rapport au gouvernement congolais parce qu’à travers les dernières années, il y a eu beaucoup de changements de la part du gouvernement et des acteurs qui sont impliqués. C’est-à-dire, l’atelier va dégager les lignes principales pour nous permettre de représenter la RDC lors du Forum Mondial sur le pacte des réfugiés qui se tiendra du 12 au 15 décembre en Genève en Suisse », a expliqué Éric Mukandila Malu, SP de la CNR.

il reste par ailleurs convaincu que des grandes choses ont été réalisées dans le cadre des engagements pris par le pays de Félix Tshisekedi Tshilombo.

Avec le temps, a-t-il déclaré, nous avons réalisés certains engagements qui ont été pris en 2019 à New-York par rapport à la représentation de la RDC.

« À ce jour, sur les neuf engagements, nous avons réaliser des grandes choses. Nous avons pu atteindre certains objectifs assignés à notre gouvernement parmi lesquels par exemple c’est la présentation d’un projet de loi de sorte que les questions relatives à l’apatridie soit réglée une bonne fois pour toute. Un projet de loi a été soumis au niveau du parlement pour trancher définitivement sur cette question qui ne concerne pas seulement les étrangers mais surtout aussi les congolais à l’intérieur. Comme vous le savez, on n’a pas eu des recensements depuis longtemps et nous n’avons pas les cartes d’identité nationale pour les congolais. C’est ce qui fait que dans beaucoup des coins, les enfants qui naissent n’ont pas d’acte de naissance et ça fait énormément problème vu la grandeur du pays », a-t-il poursuivi.


Organisé sous le haut patronage de Peter Kazadi, VPM de l’intérieur et sécurité, cet atelier donnera l’opportunité d’étudier et d’analyser la convergence de ces engagements avec les autres autres projets tels que : le step 2 de protection sociale qui a pour objectif d’améliorer l’accès aux moyens de subsistance et aux infrastructures économique dans les communautés vulnérables du pays du fonds social de la RDC financé à hauteur de USD 445 millions.

Rappelons qu’en dehors de la vulgarisation des engagements pris par la RDC, à l’issu de cet atelier, toutes les parties prenantes partageront les différentes actions prises pour mettre en oeuvre les engagements. Aussi, faut-il le souligner, une feuille de route sera élaborée et validée afin d’assurer une suivi régulier de la mise en oeuvre des engagements à travers un task force « Groupe de Travail » chargé de soutenir les autorités.

ITK

publicite-candidat

Liens Pertinents