Okapinews.net
AlertePolitiqueProvinceSécuritéUne

Bombardements des camps de civils à Mugunga par le M23-RDF : une délégation gouvernementale appelle la communauté internationale à prendre des mesures urgentes pour limiter les dégâts !

publicite-candidat

Jeudi, 9 mai 2024-Une délégation gouvernementale dirigée par les Ministres des actions humanitaires, Modeste Mutinga, et des droits humains, Fabrice Puela, s’est rendue à Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo, pour exprimer leur solidarité envers les victimes des récents bombardements perpétrés par le M23-RDF à Mugunga, à l’Ouest de la ville de Goma, dans le Nord-Kivu.

Accompagnés de deux élus locaux, Mumbere Bwanapuwa et Patrick Munyomo, la délégation s’est rendue auprès des blessés hospitalisés à l’Hôpital CBCA NDOSHO et à l’Hôpital provincial du Nord-Kivu, leur assurant le soutien financier du gouvernement pour leurs soins et pour des funérailles dignes pour les victimes.

« Le bilan actuel, communiqué par le Gouverneur, fait état de 35 morts et 37 blessés. Nous organiserons les obsèques samedi prochain, en présence de délégations venant de Kinshasa, pour honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour notre territoire », a déclaré le Ministre Modeste Mutinga.

Le Ministre des droits humains, Fabrice Puela, a quant à lui appelé la communauté internationale à ne pas rester silencieuse face à l’agression injuste que subit l’Est de la RDC, dénonçant l’absence de réaction et de soutien de la part de la communauté internationale.

« Il est inacceptable que le sang des Congolais ne soit pas considéré avec autant d’importance que celui d’autres peuples. Il est temps que la communauté internationale mette fin à son silence et agisse pour respecter les droits des Congolais », a-t-il souligné.

Le bilan des bombardements à Mugunga a été revu à la hausse, passant de 14 à 35 morts et 37 blessés, selon le Gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Trésor KAMAVU depuis GOMA 

publicite-candidat

Liens Pertinents