Okapinews.net
PolitiqueProvinceUne

Enrôlement des électeurs au Kongo Central : les agents de la CENI incapables de maîtriser les machines !

publicite-candidat

Mardi, 27 Décembre 2022-Débutée le samedi 24 décembre 2022 juste à la veille de la fête de la nativité, l’opération ayant trait à l’enrôlement des électeurs sur l’ensemble de la province du Kongo Central n’a pas connu, ce jour là, un engouement tant attendu par tout le monde. Et pour cause ! Plusieurs compatriotes de cette province à l’âge de voter, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest, ont préféré accorder priorité non seulement à l’achat des jouets en faveur de leurs progénitures ; mais aussi et surtout à se procurer des vivres et autres boissons tant alcooliques que sucrées afin de leur permettre d’abord de mieux passer la fête de Noël ; portant ainsi très peu d’attention à cette opération.

C’est seulement le lundi 26 décembre 2022 qu’on a pu noter, çà et là à travers les différents sites d’inscription disséminés au Kongo Central, une certaine ambiance.

Malheureusement, celle-ci n’a duré que l’espace d’un matin.

Car, il a été constaté avec beaucoup d’amertume qu’en dépit de la formation dont la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a fait bénéficier aux agents commis à cette opération d’entame du processus électoral de 2023 en République Démocratique du Congo, plusieurs d’entre ces derniers ne maîtrisent pas encore comme il se doit les machines d’enrôlement mises à leur disposition.

Ce fléau tant décrié se justifie par le fait que les gens font la queue presque partout et mettent de longs moments pour se faire enrôler. Soit 15 minutes ou plus par personne.

Une lenteur à la fois indescriptible et criante qui, avouons-le sans ambages, mettent en mal de nombreux requérants de la carte d’électeur qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Pris cependant de découragement, certains impatients désirent rentrer chez-eux dans l’espoir d’y revenir un autre jour.

Ce qui, pour de nombreux observateurs, n’est pas aussi bien au vu de la courte durée impartie par la Centrale électorale pour cette opération ; soit 30 jours seulement.

Pour ce faire, d’aucuns pensent qu’il faut à tout prix aux responsables du Secrétariat Exécutif Provincial de la CENI/Kongo Central de songer à placer au plus vite dans chaque site d’inscription, un des ses experts ayant suffisamment de maîtrise desdites machines d’enrôlement susceptible de prêter main forte à ceux des opérateurs qui, bien que formés, mais continuent à tâtonner.

À ce que nous sachions, pour ce genre d’opération et pour produire des meilleurs résultats, la rapidité doit être de mise.

C’est aussi le souhait exprimé par tous les requérants de la carte d’électeur approchés par notre correspondant.

Question d’éviter de longues files d’attente dans plusieurs sites d’inscription.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents