Okapinews.net
PolitiqueUne

Outrage au chef de l’état : très en colère, Mboso réagit à la sortie médiatique de Kabund (Document) !

publicite-candidat

Jeudi, 21 juillet 2022-« Le Bureau de l’Assemblée nationale désapprouve et condamne avec fermeté ces propos indignes d’un Député national et constitutifs de l’infraction d’outrage au Chef de l’Etat et qui devrait interpeller les autorités judiciaires compétentes ». C’est en ces mots que le bureau de l’Assemblée nationale a réagi à la sortie médiatique de Jean-Marc Kabund. Très en colère, Mboso, déterminé à faire respecter l’autorité suprême du pays, a tenu, à recadrer l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale.

Ci-dessous l’intégralité du document !

COMMUNIQUE OFFICIEL

N°27/AN/RAPP/JLL/SECAB/BDL/SO-Mars 2022

Le Bureau de l’Assemblée nationale a suivi avec indignation les propos injurieux, diffamatoires et outrageants tenus à l’endroit du président de la République, Chef de l’Etat, de l’Assemblée nationale et d’autres institutions de la République le lundi 18 juillet 2022, par l’Honorable jean-Marc KABUND-A-KABUND, Député national, au cours de son point de presse à sa résidence de kingabwa.

Le Bureau de l’Assemblée nationale désapprouve et condamne avec fermeté ces propos indignes d’un Député national et constitutifs de l’infraction d’outrage au Chef de l’Etat et qui devrait interpeller les autorités judiciaires compétentes.

En outre, il a violé le devoir de réserve auquel il est astreint comme ancien Premier Vice Président de l’Assemblée national doublé de la qualité de président ad intérim d’un parti politique important au sein de la majorité de parlementaire, à savoir l’union pour la Démocratie et Progrès Social, en sigle UDPS au sens des articles 1 er, 4,14,16, et 19 du décret loi n° 17/2002 du 3 octobre 2002 portant code conduite de l’agent public de l’Etat.

Du début jusqu’à la fin de sa conférence de presse, les propos de I’Honorable Jean- Marc KABUND ont versé intentionnellement dans des contrevérités et des mensonges grossiers. D’ailleurs, nulle part, un plan de glissement de 2 ans n’a été concocté; si ce n’est que dans la fantasmagorie de l’Honorable Jean-Marc KABUND.

Ce comportement irresponsable propre à un pervers narcissique porte gravement atteinte au sens élevé du mandat représentatif et à la dignité des Elus légitimes du peuple congolais.

Compte tenu de la gravité de son comportement, le Bureau de l’Assemblée nationale ouvre, dès ce jour, un dossier disciplinaire à charge de l’Honorable Jean- Marc KABUND.

Fait à Kinshasa, le 21 juillet 2022

Hon. TSHOMBA NTUNDU Colette

Rapporteur adjointe de l’assemblée nationale

 

publicite-candidat

Liens Pertinents