Okapinews.net
DéveloppementSociété

Kongo Central : 21 millions de dollars américains pour la mise en œuvre du projet d’amélioration du Terminal à Conteneurs du Port de Matadi !

publicite-candidat

Vendredi, 15 avril 2022-Dans le cadre de la Coopération Économique Nippone visant la promotion des activités socio-économique de la RDC et suite à la demande formulée au Gouvernement japonais, par le Chef de l’État Félix Tshisekedi lors des assises de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo à laquelle il a pris part au Japon en date du 4 août 2019, un échange de note en vue de la mise en œuvre du projet d’amélioration du Terminal à Conteneurs du Port de Matadi a été signé, mercredi 13 avril 2022 à Kinshasa, entre le Japon représenté par son Ambassadeur en RD. Congo, Milarmy Hiro, et la République Démocratique du Congo représenté par Christophe Lutundula, Vice-premier ministre, ministre des Affaires Étrangères.

Financé à hauteur de 21 millions de dollars américains, cet échange de note est consécutif aux difficultés de divers ordres qui sécouent présentement la planète terre et ce, au regard de la demande croissante de mobilité aussi bien des marchandises que des personnes. Alors que la diminution des énergies renouvelables, somme toute, a toujours favorisé l’augmentation du prix de carburant et, à fortiori, le coût des transports. A cela s’ajoute l’éternelle crise financière assortie des effets négatifs liés principalement à la Covid-19.

Le port de Matadi n’ayant pas échappé à cette réalité et surtout suite au manque criant d’entretien de ses infrastructures des transports depuis plusieurs années, ce dernier avait complètement sombré et, à travers lui, toute cette contrée de la RD. Congo qui était entraînée dans le gouffre avec sa cohorte de malheurs sur tous les plans.

C’est dans ce cadre précis qu’à travers ce projet de grande envergure socio-économique, le Gouvernement nippone qui, depuis des lustres, noue de très bonnes relations avec celui de la République Démocratique du Congo, a en effet décidé de contribuer, tant soit peu, à l’amélioration des activités congolaises liées plus spécialement au transbordage grâce non seulement aux travaux de réhabilitation du Terminal à Conteneurs qui seront sous peu exécutés au port de Matadi ; mais aussi permettre les réseaux d’échanges dynamiques par la mise en place d’un système d’exploitation portuaire moderne devant assurer une gestion beaucoup plus informatisée susceptible de créer entre autres de nouveaux emplois rémunérateurs et, éventuellement, de faciliter les approvisionnements et l’expédition des marchandises par des mécanismes de transbordement à la fois viable et respectueux de l’environnement.

Pour le diplomate japonais qui a apposé sa signature sur cet échange de note, ce n’est que de cette manière que le Gouvernement de son pays pense produire des résultats escomptés dans le domaine des infrastructures portuaires. Ce qui, a-t-il ajouté, contribuera davantage à la matérialisation du plan tant national que stratégique de développement de la République Démocratique du Congo.

Ce qui revient à dire qu’à travers cet important projet qui cadre avec les activités initiées par la Coopération Nippone, le Japon venait, d’une manière à d’une autre, renouveler son engagement d’accompagner le Gouvernement congolais dans la planification, la sécurisation et la modernisation du secteur des transports.

Il convient toutefois de signaler que le vœu exprimé par le Japon en appuyant ce projet dont l’importance n’est plus à démontrer, est celui de rendre davantage beaucoup plus rentable les activités du port de Matadi aujourd’hui confronté à une concurrence déloyale afin de booster l’économie longtemps agonisante de la province du Kongo Central, en particulier, et de la République Démocratique du Congo, en général.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents