Okapinews.net
AlerteSociétéUne

Kongo Central : qualifié de léonin, le contrat de concession signé entre le gouvernement congolais et les multinationales sur la gestion de l’Onatra refusé par le personnel de cet office !

publicite-candidat

Vendredi, 10 mai 2024-Le climat est de plus en plus tendu au sein de l’Office national des transports ( Onatra), à travers son Département des ports maritimes, après avoir appris avec beaucoup de regrets et d’indignation, l’information selon laquelle le gouvernement congolais aurait signé, avec les multinationales, un contrat de concession sur la gestion de l’Onatra.

Cette nouvelle qui s’était répandue comme une traînée de poudre à travers tous les coins et recoins du Kongo Central, n’a pas du tout laissé indifférent les cadres et agents de cette entreprise qui, à dire vrai, se bat encore comme un diable dans un bénitier en vue de relancer l’ensemble de ses activités.

Ces derniers qui qualifient de léonin ledit contrat signé à leur insu, sont aujourd’hui montés sur leurs chevaux et crient au scandale.

Etant donné qu’après y avoir pénétré de fond en comble, ont été sidérés de voir leurs intérêts ainsi que ceux de la République Démocratique du Congo être sacrifiés et ce, au profit des multinationales qui pourtant passent pour des complices dans la guerre injuste qui oppose la République Démocratique du Congo contre le M23 soutenu par l’armée rwandaise qui tué au jour le jour les congolais dans la partie Est du pays.

Face à ce contrat de concession qui fâche, les cadres et agents de l’Onatra oeuvrant à Matadi ont été voir, par le truchement de leurs délégués syndicaux, le Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, l’honorable Papy Mantezolo Diatezua.

Leurs échanges ont essentiellement tourné autour de la question liée à ce contrat qu’ils ont d’ailleurs qualifié de léonin, au motif qu’il accorderait, selon Ndonda Mananga, leur Président de la délégation syndicale, 70% des recettes que génère l’entreprise aux concessionnaires et cela, au détriment de leurs conditions sociales et de travail ainsi que de la République Démocratique du Congo.

D’aucuns n’ignorent l’importance que revêt le Département des ports maritimes au sein de cet office national des transports menacé d’être réduit jusqu’à sa plus simple expression par la seule volonté des signateurs dudit contrat. Ils oublient dans leur fort intérieur que la seule production du Département des ports maritimes dont le siège se trouve basé à Matadi, couvre presque toutes les charges de l’entreprise à travers les 17 sur les 26 provinces de la République Démocratique du Congo où elle est implantée depuis l’époque coloniale.

Céder la gestion dudit département constituant d’ailleurs le poumon d’acier de l’Onatra, aux multinationales, c’est creuser davantage la tombe de cette entreprise pour laquelle les efforts titanesques sont en train d’être décuplés sous ce règne du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo du reste plus que déterminé de la faire sortir du gouffre dans lequel on l’a plongée pendant plusieurs décennies par les ennemis du développement et de l’émergence du pays de Patrice Emery Lumumba.

C’est ce que pensent toys ceux qui suivent de très près l’évolution de la situation prévalant à l’Onatra.

Le Président de l’organe délibérant, Papy Mantezolo Diatezua, qui a suivi avec une attention soutenue les désidératas des délégués syndicaux de l’Onatra/Matadi qu’il a d’ailleurs juges très fondées,n’est pas allé par le dos de la cuillère en fustigeant ce contrat ayant le germe de mettre à genoux cette entreprise.

C’est dans ce cadre précis n’a-t-il pas hésité un seul instant de souligner, à l’intention de ses interlocuteurs, la volonté du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, lui, a toujours encourager les contrats qui garantissent les intérêts de son pays et de son peuple.

C’est-à-dire, des contrats respectueux du social du peuple congolais tout entier et non pas ceux qui le chosifient et l’animalisent davantage du genre de celui qui est aujourd’hui l’objet des critiques acerbes de la part des uns et des autres.

D’où son refus par l’ensemble du personnel de l’Onatra.

Pour l’honorable Papy Mantezolo Diatezua, il doit être très regardant sur tout contrat signé depuis Kinshasa ayant un impact vis-à-vis de la province du Kongo Central, a-t-il dit sans réserve. Et d’enchaîner : « si rien ne va aujourd’hui à l’Onatra par la volonté de quiconque, gouvernement congolais soit-il, les répercussions seront beaucoup plus ressenties à la communauté Ne-kongo.

Par conséquent, a-t-il enfin conclu, tant qu’il demeura le nº 1 de la première institution provinciale, il est de son devoir de veiller sur l’impact de tout contrat concessionnaire signé qui concerne le Kongo Central et, éventuellement, d’y porter un jugement objectif par rapport aux avantages où désavantage que cela offre à sa province.

Toutefois, le problème du département des ports maritimes de l’Onatra étant ce qu’il est, il a promis de le soumettre, sous peu, à la plénière pour les appréciations et les directives responsables à prendre en vue de la sauvegarde des intérêts de la province du Kongo Central.

Dieudonné MUAKA DIMBI 

publicite-candidat

Liens Pertinents