Okapinews.net
ProvinceSociétéUne

Kongo Central : un éléphant gâche la fête de Pâques à Lukula !

publicite-candidat

Lundi, 18 avril 2022-La population habitant Lukula, chef-lieu du territoire portant le même nom situé à 170 Km à l’ouest de Matadi, capitale de la province du Kongo Central, a passé un dimanche de Pâques la peur dans le ventre.

Pendant que de nombreux fidèles chrétiens catholiques assistaient à la 3ème messe dite pour la circonstance, un gros éléphant dont la provenance demeure un mystère, a du coup surgi sur la cour de la Paroisse Catholique, paniquant ainsi tous ceux qui ont manqué de la place à l’intérieur de l’église qui ont pris la poudre d’escampette dans tous les sens en criant au secours.

Pendant ce temps, ceux qui étaient à l’intérieur de l’église ont trouvé leur salut en fermant hémertiquement toutes les portes de peur d’être dévorés par ce pachyderme.

En dernière minute, on nous apprend que cet éléphant a grièvement blessé un enfant de 10 dont l’état de santé est jugé très critique.

Le Gouverneur a.i Justin Luemba Makoso qui a effectué aujourd’hui une descente à Lukula venait même de décider de son évacuation d’urgence à Kinshasa et ce, aux frais de la province.

A noter qu’il y a six mois passés, un éléphant a fait irruption dans ce même territoire ; provoquant ainsi mort d’un adolescent au niveau de Kiniati à des dizaines de kilomètres de Lukula.

Devant les apparitions à répétition de ces espèces protégées par l’UNESCO dans ledit territoire, il est vraiment souhaitable que l’autorité provinciale prenne langue avec les gardiens commis dans les différents Parcs de l’Est de la République Démocratique du Congo ayant déjà acquis d’expériences en la matière afin qu’ils viennent guider ces pachydermes à quitter définitivement la forêt du Mayumbe où ils peuvent causer du tort aux populations paysannes qui ne vivent que des travaux du champ et les guider dans les différents lieux de leur provenance.

Mais pour certains charlatans dudit territoire, les apparitions répétées de ces éléphants sont des signaux forts de la reprise de grandes activités économiques de ce territoire autrefois poumons de l’économie de l’ex District du Bas-fleuve, en particulier, et de la province du Kongo Central, en général ; grâce à ses nombreuses exportations des produits de ses cultures vers les pays occidentaux.

À l’occurrence le caoutchouc, le cacao, le café, l’huile de palme, le bois…etc.
D’où cette révélation, à notre humble avis, est à prendre tout de même au sérieux.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents