Okapinews.net
SociétéUne

Lancement de la campagne « carton rouge » contre les violences et discriminations à l’égard des femmes : Yves Bunkulu appelle à l’implication individuelle et collective pour faire de ce programme un succès !

publicite-candidat

Mardi, 31 main2022-C’est devant plusieurs invités de marque que le Ministre de la Jeunesse, initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion nationale a lancé ce mardi 31 mai à Fleuve Congo hôtel, la campagne « Carton Rouge » contre les discriminations et des violences à l’égard des femmes et des filles en République démocratique du Congo.

Selon Yves Bunkulu, cette campagne s’inscrit dans la logique d’un vaste programme qui se traduit par l’éducation des populations et par un plan opérationnel efficient d’insertion socioprofessionnelle des filles en rupture scolaire, des filles-mères et mères.

Lancée en partenariat avec le ministère du genre, famille et enfants, la campagne vise également à mobiliser les énergies pour éradiquer toutes formes de violence contre les femmes et filles.

À en croire le patron de la jeunesse, Carton rouge c’est également la sensibilisation de toutes les couches de la population congolaise en faisant adhérer la jeunesse à se liguer contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard de la jeune fille et des femmes.

« Lancée aujourd’hui, cette campagne de communication va s’étaler sur une période de deux mois. Elle sera mise en œuvre en collaboration avec le ministère du genre, famille et enfants ; le réseau de la Renaissance africaine et de la diaspora en partenariat avec le système des nations unies. En revanche, afin de mobiliser les femmes et les filles en situation de vulnérabilité, la campagne d’insertion socioprofessionnelle du programme carton rouge sera lancée le 20 juin 2022 à Kinshasa et s’étalera sur 12 mois dans 11 provinces sur 26. Il sied de signaler qu’à ce jour, environ une femme sur quatre connait au moins dans sa vie, une forme de discrimination et de violence du simple faite d’être femme. La femme précarisée est de plus en plus vulnérable. Malgré toutes les formes de discrimination qu’elle subit, elle reste souvent muette et préfère vivre avec cette souffrance », a dit Yves Bunkulu.

Selon lui, l’émergence de la RDC ne sera possible sans la participation significative des femmes et des filles par le simple fait que les femmes constituent environ 51% de la population congolaise.

Il a insisté sur l’implication individuelle et collective pour faire de ce programme un succès en mettant un accent particulier sur la nouvelle citoyenneté.

« Cela suppose d’associer plus étroitement tous les congolais à la définition des valeurs, de respect, de patriotisme, de solidarité nationale et de l’égalité de sexe. Je vous invite à mettre votre énergie et votre dévouement au service de l’intérêt général de la protection de la femme », a-t-il expliqué.

Occasion faisant le larron, le Ministre de la jeunesse a lancé un appel de détresse contre le viol, le mariage précoce ainsi que contre toutes les formes de discrimination et des violences basées sur le genre.

« Au regard des défis que présente ce programme, je salue la participation des femmes, je remercie tous les partenaires pour l’accompagnement et leur rassure de l’engagement du gouvernement pour en faire une question de résilience à toutes les discriminations subies par les femmes et les filles », a-t-il noté.

Il a lieu de rappeler que ces assises sont initiées par le Réseau de la renaissance africaine et de la diaspora (ARDN).

C’est sous l’égide du ministère de la Jeunesse de la RD Congo en collaboration avec plusieurs agences des Nations-Unies, notamment Onu-femmes et le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) que cette campagne a lieu.

Selon Djibril Diallo, président directeur général de ARDN, l’objectif de la campagne « Carton rouge » est d’utiliser les sports et la culture pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes.

« L’objectif fondamental de la campagne Carton rouge est d’utiliser la capacité de mobilisation du sport et de la culture pour combler le gouffre entre les hommes et les femmes (…) L’objectif n°5 de l’ODD consiste à combler cet écart entre homme et femme », a-t-il expliqué.

C’est en collaboration avec plusieurs agences des Nations-Unies, notamment Onu-femmes, PNUD et le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) que cette campagne a lieu.

Kevin INANA

publicite-candidat

Liens Pertinents