Okapinews.net
AlerteProvinceSociétéUne

Matadi : le Maire Dominique Nkodia lance l’opération d’évacuation forcée des épaves des véhicules abandonnés sur les principales artères !

publicite-candidat

Vendredi, 7 juin 2024-Soucieux d’assainir totalement les principales artères de la ville portuaire de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, et de rendre fluide la circulation des engins roulants, le maire Dominique Nkodia Mbete a initié l’opération d’évacuation forcée de toutes les épaves des véhicules abandonnés jonchant depuis les routes de sa ville.

Avant d’y parvenir, un délai de 3 mois allant du 27 février 2024 jusqu’à la date de l’amorce de cette opération ; soit le 3 juin de l’année en cours, a été imparti aux propriétaires desdits épaves et d’autres véhicules abandonnés sur les différentes chaussées de Matadi afin de les évacuer.

Malheureusement à l’expiration de l’échéancier, il a été constaté avec beaucoup d’amertume que très peu seulement d’entre eux s’y étaient soumis.

Devant cette réticence criante et avérée de certains propriétaires, l’autorité urbaine qui ne veut plus voir tous ces carcasses qui encombrent inutilement les tronçons routiers de Matadi et lesquelles sont aussi très souvent à la base des embouteillages et autres cas d’accidents de circulation tant décriés, a en effet décidé de lancer officiellement cette opération qui, à ce jour, se poursuit normalement à travers toutes les 3 communes qui composent sa ville. À savoir : Nzanza, Matadi et Mvuzi.

Raison pour laquelle partout à travers Matadi, on voit les agents de la mairie commis à cette tâche à l’œuvre et les résultats enregistrés jusque-là sont satisfaisants.

Ces derniers sont accompagnés, pour les besoins de la cause, respectivement de quelques responsables judiciaires, de l’Agence nationale des renseignements (ANR) ainsi que de la Direction générale des migrations (DGM), ces agents de l’hôtel de ville, dans l’exécution de cette opération, procèdent tout d’abord à la destruction et au morcellement desdits épaves avant de les amener vers une fourrière située sur la rive droite du fleuve Congo à Matadi où elles sont entassées.

Dominique Nkodia Mbete qui combat pour réduire les embouteillages devenus monnaie courante dans sa ville et, éventuellement, rendre beaucoup plus fluides ses principales artères est enfin animée par sa ferme volonté de refaire de Matadi une ville coquette par laquelle les étrangers qui y débarquent, par ses deux ports maritimes internationaux, notamment ceux de l’Onatra et de MGT, ont toujours jugé la République Démocratique du Congo.

À noter que cette opération saluée par tous les usagers de la route qui a été amorcée le 3 juin dernier pourrait prendre plusieurs semaines.

Question pour son initiateur qui n’est autre que le chef de l’exécutif urbain d’aller jusqu’au bout en vue de décourager les récalcitrants qui ne s’en prendront qu’à eux même.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents