Okapinews.net
Société

Matadi : S’approvisionner en eau potable devient un véritable calvaire pour les habitants du quartier CMDC et ses environs !

publicite-candidat

Vendredi, 15 septembre 2023-L’eau, dit-on, c’est la vie. Mais à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, cette denrée pourtant indispensable à l’homme, devient de plus en plus synonyme de la souffrance dans plusieurs de ses quartiers où, pour s’en approvisionner, relève du parcours de combattant.

C’est le cas notamment au quartier CMDC situé à Kinkanda dans la commune de Matadi où, depuis plusieurs semaines, la population vit un calvaire qui ne dit son nom suite à l’absence d’eau dans presque tous les robinets de plusieurs abonnés de la Regideso.

Suite à cette carence qui frise le scandale en ce 21ème siècle, ces derniers, contre toute attente, sont censés parcourir, au jour le jour et parfois la nuit, de longues distances à pieds à la quête de cette denrée avec tous les risques pour de nombreuses mamans et jeunes filles de se faire violer ou encore subir des atrocités d’une extrême cruauté de la part des hors-la-loi.

Selon certaines d’entre elles approchées, la Regideso alimente très souvent ce quartier à des heures très tardives de la nuit pendant que tout le monde dorme profondément.

Ceux de ses abonnés qui sacrifient leur sommeil, se font tout de même des réserves d’eau capables de leur servir pendant deux voire trois jours.

Par contre, ceux qui ne pouvaient le faire et dont les robinets connaissent depuis la sécheresse, sont donc obligés de recourir aux amis et connaissances qui le leur font vendre parfois à des prix laissant à désirer le bidon de 20 litres.

À défaut d’aller s’approvisionner au fleuve Congo où ils sont aussi souvent victimes à des cas de noyade.
Malheureusement, sans gêne aucun, à chaque fin du mois, cette entreprise ayant seule le monopole de traitement et de distribution d’eau en République Démocratique du Congo, envoie aussi des factures de consommation auprès de ses abonnés vivant dans ce quartier alors qu’ils ont privés de l’eau depuis plusieurs semaines.

Quel contraste !
Interpellés, les responsables de la Direction provinciale de la Regideso doivent, à notre humble avis, fournir tout de même un peu d’efforts en vue d’arriver à satisfaire, tant soit peu, leurs abonnés de cette contrée de la commune de Matadi aujourd’hui exposés à de diverses maladies d’origine hydrique puisqu’ils consomment de l’eau parfois non traité.
Cela va du prestige de leur entreprise.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents