Okapinews.net
SociétéUne

RDC-Kongo Central : 7 morts et aucun survivant dans un accident de circulation sur la route nationale n°1 !

publicite-candidat

Jeudi, 8 septembre 2022-La route nationale nº 1 comprise entre Matadi et Kinshasa devient de plus en plus le chemin de la mort à tel enseigne que tout voyageur qui l’emprunte est désormais condamné de rendre grâce au Trés-Haut une fois arrivé à destination sans problème.

Depuis quelques mois, il ne se passe presque plus une semaine sans que l’on y enregistre un accident mortel généralement causé soit par l’excès de vitesse ou encore par l’ivresse du conducteur.

Le dernier en date est celui survenu l’après-midi d’hier mercredi 7 septembre 2022 au niveau de Kisantu, une ville située à plus de 200 Kms à l’Est de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central.

En effet, une voiture de marque Toyota IST communément appelée KETCH provenant de Kinshasa à destination de la ville portuaire de Matadi avec à son bord 6 passagers, roulant à vive allure, a écrasé juste au virage appelé Yawa à quelques 800 mètres seulement de Kisantu un enfant âgé de 7 ans qui était mort sur place sous le choc.

Pris de panique, le chauffeur de la voiture en question qui avait peur d’être lynché par la foule en furie, a préféré poursuivre sa route en fonçant comme un fusé.

Ayant cependant perdu le contrôle, la voiture tueuse de cet adolescent , faute d’un mauvais dépassement en pleine ville de Kisantu, était malheureusement entrée en collision avec un véhicule poids-lourd en partance vers Kinshasa qui l’a émietté ainsi que toutes les personnes qui s’y trouvaient à bord ; le chauffeur y compris.

Pour beaucoup de témoins ayant vécu de visu cet accident, si ce chauffeur, après avoir percuté cet enfant qui avait du coup succombé, était allé se présenter de lui-même auprès du Sous-commissariat de la police de Kisantu en lieu et place de fuir, ont-ils martelé, il allait sauver aussi bien son propre âme que ceux de ses clients.

Mais hélas, hanté par le diable, il a agi autrement et les conséquences n’ont pas non plus tardé à venir.

Tout compte fait, cet accident commis bêtement par le chauffeur de cette voiture de marque Toyota IST, somme toute, est une interpellation pour d’autres camionneurs qui desservent au quotidien cette route nationale nº 1 dite route de la mort au vue du nombre croissant de cas d’accidents mortels devenus monnaie courante sur ce tronçon.

À noter que tous les 7 corps sans vie également émiettés des victimes et difficilement à identifier ont été acheminés à la morgue de l’Hôpital Saint Luc de Kisantu pour conservation.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents