Okapinews.net
AlerteCoopérationDéveloppementSociétéUne

Sommet Powering Africa : Dr Sandrine Mubenga démontre la place de la RD Congo dans la transition énergétique à Washington D.C !

publicite-candidat

Vendredi, 8 mars 2024-Le Professeur Docteur Sandrine Mubenga Ngalula a pris part active au 9ème Sommet Powering Africa 2024 (PAS24), organisé du 5 au 6 mars à Washington D.C, aux Etats-Unis, et ayant pour thème « Les flux de capitaux qui sous-tendent la transition énergétique ».

En marge du PAS24, le Directeur général de l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ARE), Docteur Sandrine Mubenga, a démontré toute la place qu’occupe la RD Congo dans les échanges portant sur la transition énergétique.

Ces assises organisées par Power Africa au cœur de la capitale américaine, ont connu la participation de plusieurs représentants des gouvernements nord-américains et africains, et se sont concentrées notamment sur le développement de projets énergétiques, les infrastructures et l’environnement favorable.

Si les aspects financiers critiques nécessaires au développement plus efficace du secteur énergétique africain ont particulièrement émaillé les discussions des participants, l’occasion était pour le DG de l’ARE de répondre à la question de savoir si l’on peut aujourd’hui parler de la transition énergétique sans la RDC. En effet, non seulement que la RD Congo était aussi au centre des échanges, plusieurs sujets ont également été traités, parmi lesquels les opportunités d’investissement dans le corridor de Lobito.

Des rencontres très intéressantes et fructueuses

Le 9ème PAS24 a permis à Mme Sandrine Mubenga Ngalula de faire beaucoup de rencontres intéressantes, notamment avec les responsables de Power Africa US et cela a eu pour retombée l’annonce de l’ouverture au cours de l’année 2024 du bureau de Power Africa East et Central Africa à Kinshasa, en RD Congo.

Le DG de l’ARE s’est aussi entretenu avec les officiels du bureau des ressources énergétiques du Département d’Etat, Messieurs Bestic, Moore et Dour et tous étaient d’accord pour le retour de la paix en RD Congo, question de permettre à Kinshasa de jouer pleinement son rôle de diplomatie énergétique et climatique.

Par ailleurs, elle et les autres régulateurs de l’électricité ont partagé des expériences, particulièrement avec les représentants de l’Association des régulateurs des USA (NARUC).

publicite-candidat

Liens Pertinents