Okapinews.net
SociétéUne

Vente du port de Matadi: La société MCTC s’explique et s’accuse !

publicite-candidat

Lundi, 10 avril 2023-La Société commerciale des transports et des ports(SCTP SA, ex-Onatra) est sous menace. Elle sera, sous peu, en incapacité de payer ses dizaines de milliers d’employés actifs et pensionnaires rentiers. C’est l’une des conséquences désastreuses du contrat de concession signé en avril 2022, entre le gouvernement RD-congolais et les sociétés italo-suisse MSC Mediterranean Shipping Company S.A, qui a racheté les actifs du groupe français Bolloré en Afrique, et qatarie, Shopping Investment Group LLC, pour l’aménagement, l’équipement et l’exploitation du port de Matadi. Alors que la grogne monte dans les rangs des syndicalistes de la SCTP SA, de la population ainsi que de l’Assemblé provinciale du Kongo central contre ce contrat, Matadi corridor terminaux à conteneurs(MCTC), la société concessionnaire créée pour gérer le port de Matadi, a publié une mise au point qui apparaît à la limite comme une insulte à tous les congolais qui s’opposent à ce projet.

La mise au point, rédigée avec une légèreté déconcertante, brille par sa futilité, mais surtout son inutilité.

Les responsables de Matadi Corridor Terminaux à conteneurs, que l’on présume intelligents, qui se la coulent douce en attendant de se taper des millions USD au détriment de l’État congolais, n’ont sans doute pas pris le soin de relire la pseudo mise au point rédigée par des amateurs. Si c’était le cas, ils n’allaient pas autoriser sa publication. Sans doute, ignorent-ils que la règle en matière de communication est celle-ci : quand on n’a rien à dire, on la ferme et on circule.

Qu’à cela ne tienne, la fameuse mise au point donne quelques confirmations des informations publiées par alternance.cd et d’autres médias ayant un faible pour la vérité.

Des vraies bêtises

Dans l’entendement des responsables de MCTC, tout ce qui a été dit tant par les députés nationaux et députés provinciaux du Kongo central que par des experts, et publié dans la presse congolaise, relève « d’une campagne de désinformation et d’attaques injustifiées et dénuées de tous fondements, orchestrées par des personnes mal intentionnées poursuivant un but inavoué ».

Une vraie bêtise. Car, on parle ici d’un des ports les plus importants et les plus stratégiques de la République démocratique du Congo et dont dépend la survie des millions de congolais. Au nom de la transparence, c’est tout à fait normal que ce dossier attire l’attention de tout congolais normalement constitué.

Lire aussi Dan Gertler remet les pendules à l’heure et relève l’incohérence de la démarche des ONGs The Sentry, CNPAV et autres

Mais ce n’est pas l’unique bêtise de la missive des responsables MCTC. Visiblement confus, ils affirment que « la République démocratique du Congo n’a jamais vendu, cédé ou privatisé le port de Matadi ou son terminal à conteneurs », tout en avouant que « la société MCTC bénéficie d’un droit restreint à la seule manutention des conteneurs sur un espace géographique limité dans l’enceinte portuaire de Matadi ». Une confusion volontairement entretenue pour tenter d’induire l’opinion en erreur.

A ce sujet, tous les experts en la matière sont unanimes sur le fait que le trafic conteneurisé, c’est l’essentiel même de l’activité portuaire à 90%.

Un port qui n’exploite plus le trafic en conteneurs, ce n’est plus un port car il va travailler à perte. Le trafic conteneurisé c’est ça même le port. C’est dire que même si elle restera théoriquement propriétaire du port de Matadi, la SCTP ne pourra plus exploiter le trafic en conteneurs pendant les trente ans de la concession.

Or, depuis plusieurs années, c’est le port maritime de Matadi qui fournit à l’ex-Onatra au moins 90% de ses recettes. Ce qui réconforte le président de l’Assemblée provinciale du Kongo central, Jean-Claude Mvuemba et ses collègues députés provinciaux ainsi que les notabilités Kongo dans leur position selon laquelle mettre en concession (en français facile privatiser) le port de Matadi revient à signer l’acte de disparition de la SCTP Sa. Qui dit vrai ?

Un contrat léonin

En évoquant la perte par la SCTP Sa de « 75% des volumes de conteneurs traités au profit de son concurrent », MCTC find d’ignorer que malgré la concurrence déloyale des ports privés, le port de Matadi remporte plus à l’ex-Onatra que ce que le contrat de concession lui rapportera.

Lire également Privatisation du port de Matadi: plus de 10 mille agents de l’Ex-Onatra offerts en holocauste à Bolloré et MSC

En effet, le concessionnaire a consenti à investir dans un premier temps, USD 6 millions dans l’aménagement et l’équipement du port de Matadi et à verser tout au long de la durée de la concession, la somme d’USD 140 millions au profit de la SCTP.

Un expert du Conseil supérieur du portefeuille (CSP) interrogé, s’est dit scandalisé et considère que cette somme ne représente rien par rapport à l’exploitation du port de Matadi à l’état actuel. « Si on prend 30 ans fois douze mois, on a 360 mois. Et si on divise USD 140 millions par 360, on aura la modique somme d’USD 388 888 par mois», a-t-il calculé.

Preuve à l’appui, il a affirmé que «malgré la vétusté de ses équipements, l’ex-Onatra fait des encaissements d’au moins cinq millions USD par mois au port de Matadi». De l’avis de cet expert, en cédant le port de Matadi à Bolloré et à ses partenaires, le gouvernement RD-congolais a volontairement fait le choix de perdre chaque mois au moins USD 4 961 112, soit quatre millions neuf cent soixante et un mille, cent et douze dollars américains.

L’avenir des salariés de l’ex-Onatra compromis

Par ailleurs, les responsables de MCTC ont tout faux de dire que « cette mise en concession va permettre de sécuriser et pérenniser les emplois des travailleurs de la SCTP ».

L’article 13 du cahier des charges de la Convention MSC que, le licenciement des salariés de la SCTP est envisagé et que celle-ci en assurera seule le coût; que MSC recrutera le personnel destiné à son activité sans aucune garantie du maintien des effectifs de la SCTP.

Article tiré de Alternance.cd

publicite-candidat

Liens Pertinents