Okapinews.net
AlerteCommerceEconomieFinanceUne

Conférence annuelle du CREDAF : Barnabé Muakadi à la tête d’une forte délégation à Brazzaville !

publicite-candidat

Mercredi, 12 juin 2024-Le go est donné. La 37ème Conférence annuelle du CREDAF a été lancée mardi 11 juin 2024 à Brazzaville sous le thème :  » Collecte et Exploitation des données : des enjeux nationaux à la dimension internationale « .

Surnommé le magicien du fisc Congolais, Barnabé Muakadi Muamba y participe à la tête d’une forte délégation.

Ces assises auront lieu du 11 au 14 juin 2024.

Ce séminaire va consacrer l’aboutissement des travaux sur la nouvelle stratégie du CREDAF adoptée en 2018 lors de l’assemblée générale d’Haïti.

 » Le premier rôle du renseignement est l’élargissement de l’assiette fiscale « , a signalé Barnabé Muakadi à la perche lui tendue par la journaliste Denise DUSAUCHOY, patronne du groupe de presse Empreintes.

En effet, la collecte et l’exploitation des données est d’une importance capitale pour la performance des administrations fiscales. Elle est une étape importante pour la tenue des répertoires fiables des contribuables permettant ainsi l’élargissement de l’assiette fiscale et une amélioration de la qualité du contrôle fiscal, aujourd’hui, des indicateurs pour l’optimisation des recettes fiscales.

Déjà expert dans le record quant à la mobilisation des recettes, la Direction Générale des Impôts visiblement compte faire plus.

 » Dès que l’assiette fiscale, dit-il, est élargie directement il y a une mobilisation accrue des recettes. Le deuxième rôle est que les renseignements permettent de bien préparer le contrôle fiscal et quand le contrôle fiscal est bien fait il y a des grands redressements. Et quand il y a un grand redressement les recettes sont directement élargies ainsi que La rémunération du personnel ».

L’objectif principal de ce séminaire est de faire le diagnostic des administrations fiscales pour identifier les meilleures pratiques actuelles ainsi que les meilleures perspectives pour la collecte et l’exploitation des données. Il s’agit d’un accompagnement des pays membres du CREDAF dans leur projet de réforme, de renforcement des capacités, d’échange d’expérience ainsi que le développement de la coopération régionale et internationale en matière de la collecte et l’exploitation des données.

Membre du CREDAF, la République Démocratique du Congo va organiser en 2025, la prochaine réunion annuelle de cette structure des pays francophones.  » Ipso facto, signale Barnabé Muakadi, le pays présidera cette association ».

La République Démocratique du Congo, pays hospitalier compte donc placer la barre encore plus haute en terme d’organisation et en sus de cela, la tenue de ce rendez-vous impérieux permettra davantage à développer les aptitudes de la maison de l’impôt à mobiliser encore plus les recettes pour renflouer les caisses de l’Etat.

 » Aujourd’hui, la République Démocratique du Congo est sortie comme Vice-Présidente du CREDAF. Commencez déjà à nous féliciter car ça sera une très bonne organisation. Nous sommes inscrits dans la vision du Président Félix-Antoine Tshisekedi quant à la bonne Gouvernance », a dit le patron du fisc national.

Barnabé Muakadi Muamba, Directeur Général de la Direction Générale des Impôts manifeste son top management de la maison du fisc afin de donner à l’Etat Congolais les moyens de sa politique.

Denise DUSAUCHOY

publicite-candidat

Liens Pertinents