Okapinews.net
EconomieUne

Kongo Central : la fin d’intérim de Justin Luemba Makoso suscite de remous dans le milieu de certains de ses collaborateurs !

publicite-candidat

Lundi, 13 juin 2022-Dans quelques jours, Justin Luemba Makoso, Gouverneur a.i du Kongo Central, passera le bâton de commandement de cette province à Guy Bandu Ndungidi, le nouveau Gouverneur démocratiquement élu au terme de l’élection du 9 mai dernier.

Et comme il est de coutume, Justin Luemba Makoso qui a passé son intérimat en se rendant davantage beaucoup plus populaire grâce à ses nombreuses actions à impact visible posées, en peu de temps seulement, est aujourd’hui l’objet des critiques acerbes qui fusent de partout pour avoir opéré un choix sélectif de ses anciens proches collaborateurs éligibles aux indemnités de sortie. Ce, au détriment d’autres qui, selon une certaine indiscrétion, auraient été de beaucoup au cuisant échec enregistré par ce dernier lors de l’élection du Gouverneur et Vice-gouverneur à l’issue de laquelle, il n’a pu glaner que 2 voix dans sa gibecière sur 41 députés provinciaux votants.

Ce choix qualifié de sélectif fait par Justin Luemba Makoso en rapport avec le paiement desdites indemnités, a cependant suscité pas mal de remous de la part de tous ses collaborateurs sciemment sacrifiés.

Parmi lesquels on peut citer deux de ses anciens ministres provinciaux qui, pour des raisons de convenances personnelles, avaient démissionné du gouvernement provincial à la veille des élections des Gouverneurs et Vice-gouverneurs dans les 14 provinces à problèmes ciblées pour réintégrer l’Assemblée provinciale.

Il s’agit de Guylain Phanzu Tsasa Mangovo et de Edouard Samba.
Est-ce parce qu’ils ne lui avaient pas accordé leurs suffrages lors de ces élections ? Est-ce parce qu’ils avaient démissionné du gouvernement provincial à la veille desdites élections ou tout simplement un règlement des comptes ? Voilà autant de questions que tout le monde se pose.

Pour l’opinion publique, si Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le tout dernier 1er ministre, bien qu’il avait démissionné, avait tout de même eu droit à ses indemnités de sortie, pourquoi alors Justin Luemba Makoso refuse-t-il de faire autant pour ses deux anciens ministres précités ? La question reste posée.

Au problème de ces deux anciens ministres s’ajoute également celui des professionnels des médias de sa cellule de communication et de la presse pourtant nommés par lui-même dès sa prise de fonction en qualité de Gouverneur intérimaire mais qui, curieusement, sont aussi omis de la liste des bénéficiaires des indemnités de sortie par sa propre volonté.

Alors qu’à ce que l’on sache, ces journalistes à qui il prive lesdites indemnités lui ont tout de même rendu de loyaux services dans la visibilité de ses nombreuses actions de développement à travers le Kongo Central.

Tout compte fait, un compromis à l’amiable, de la part de Justin Luemba Makoso à qui une certaine opinion invite à mettre un peu de l’eau dans son vin, est vivement souhaité dans l’angle humanitaire.

Dieudonné MUAKA DIMBI

publicite-candidat

Liens Pertinents