Okapinews.net
Une

Le vent de l’Union sacrée souffle à l’APK : Godé Mpoyi sur une chaise éjectable

publicite-candidat

27 décembre 2020-Le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, le député Godé Mpoyi est visé par une motion de défiance de ses collègues élus de la capitale.

Pour ce faire, ces derniers ont initié une pétition visant à le destituer de la tête de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

Le président Godé Mpoyi est accusé de se transformer en un dictateur. Au cours d’une interview accordée à nos confrères de Top Congo, le député provincial Gerry Dikala, l’un des pétitionnaires estime que les élus provinciaux constatent une sorte de megestion au sein de leur chambre.

Chose qui fait d’ailleurs partie des raisons phares de cette démarche. Par megestion, l’élu de Kalamu évoque le volet financier, notamment le projet de construction du bâtiment de l’Assemblée provinciale qui aurait été fait dans l’opacité.

Outre les points évoqués ci-haut, tout porte à croire que l’initiation de ladite pétition s’inscrit dans la logique établie par le règlement d’ordre intérieur en termes de recommandation relative au nombre de pétitionnaires.

À cet effet, ce dernier rappelle que l’effectif des députés qui ont adhéré à l’Union sacrée prônée par le chef de l’État en est une preuve palpable.

Pour rappel, les pétitionnaires ont été interdit d’accéder à l’Assemblée provinciale le samedi 26 décembre 2020.

Un dispositif sécuritaire important a été mis en place pour les empêcher de déposer la pétition qui, pourtant, est une démarche démocratique dans un Etat de droit.

Guillaume MAVUDILA

publicite-candidat

Liens Pertinents