Okapinews.net
JusticeUne

Marche de colère des magistrats retenus et bloqués à Kinshasa : Dieudonné Kamuleta tente de calmer les esprits surchauffés !

publicite-candidat

Mardi, 11 avril 2023-Le président de la Cour Constitutionnelle et Président du conseil Supérieur de la Magistrature, Dieudonné Kamuleta a reçu ce mardi 11 Avril 2023 dans la salle d’audience de la Cour constitutionnelle, une délégation des candidats magistrats qui avaient organisé une marche de revendication dans la matinée.

C’est en présence du Président Dieudonné Kamuleta et d’autres autorités du Conseil Supérieur de la Magistrature que M. Kasongo idriss Héritier, représentant des candidats retenus a exprimé leurs a préoccupations au Président du CSM.

Ces inquiétudes étaient subdivisées en 3points :
déficits d’information dont ils sont victimes, la grande attente des nominations et la formation qui devait avoir lieu en janvier 2023, qui serait reportée à la suite d’un problème de logistique.

Après avoir écouté les doléances de ses hôtes, Dieudonné Kamuleta a pris la parole en leur rappelant qu’en tant futurs magistrats, ils n’avaient pas à se fier aux rumeurs et supputations.

« Les portes du Président de la Cour Constitutionnelle sont ouvertes. Il suffit de d demander audience et chercher la bonne information auprès de la hiérarchie », a dit le président du CSM.

Contrairement à ce que radio trottoir a véhiculé, les candidats magistrats ont eux mêmes reconnus que personne ne le retenait à Kinshasa et qu’ils y restaient juste par mesure de prudence en attendant une éventuelle communication les concernant.

Le Président Kamuleta a fait comprendre aux candidats magistrats qu’Il n’y a pas eu formation pour la simple et bonne raison que toute formation nécessitE organisation avec budgets appropriés.

Seulement voilà, pendant ce temps, des équipes sont encore sur terrain pour effectuer des contrôles des diplômes et d’âges.

La bonne logique voudrait que le contrôle intervienne après nominations. Et tout est prêt, fin prêt même.

« Enfin toutes les conditions sont réunies…. au moins aujourd’hui nous avons le budget », a dit le président aux candidats

Pour finir, Le président a rappeler aux magistrats et futurs magistrats que le magistrat n’avait qu’une seule meneuse qui est « La loi » et qu’ils devraient aimer ce corps qu’est la magistrature.

« Le magistrat est soumis à l’autorité de la loi. Si la magistrature a déjà eu des problèmes, ce n’est pas l’ivraie que nous nous emmenons à la magistrature, nous aurons encore détruit la magistrature, donc nous voulons que vous soyez des bons grains et qu’avec votre entrée nous puissions voir que la machine bien marcher », a-t-il insisté.

Avec la cellule de communication de la C-C

publicite-candidat

Liens Pertinents