Okapinews.net
SécuritéUne

RDC : le gouvernement fait le point sur l’état d’avancement de la mission de pacification dans le grand Bandundu !

publicite-candidat

Vendredi, 10 février 2023-Trois membres du Gouvernement étaient devant la presse nationale et internationale jeudi 9 février pour aborder la question sécuritaire dans l’espace Grand Bandundu particulièrement l’état d’avancement de la mission de contrôle de Pacification dans ces provinces.

Patrick Muyaya, Nana Manuanina et Jean-Claude Molipe respectivement Ministre de la Communication et médias, Ministre près le Président de la République et Vice-ministre de l’intérieur et sécurité ont rassuré de l’engagement du Gouvernement à mettre fin à l’insécurité à Kwamouth dans le Mai-Ndombe.

« C’est dans le souci de donner la place au dialogue que le président de la République a dépêché une équipe gouvernementale à Maï-Ndombe pour trouver des solutions. Déjà, il faut requalifier les choses, il ne s’agit pas d’un conflit Teke-Yaka, C’est un conflit entre les Téke et les fermiers », a dit Nana Manuanina.

Pour elle, cette mission a trois phase. Il s’agit entre autres d’évacuer les enfants qui ont répondu à l’appel de rendre les armes et de sortir des forêts ; de réconciliation les populations et enfin d’établir les responsabilités pour que les coupables répondent de leurs actes.

Répondant aux questions des journalistes, la Ministre près le Président de la République a fait savoir que la source de ce conflit c’est l’augmentation de la redevance coutumière.

« La terre appartient aux teke, les yakas sont venus comme tout autre Congolais pour y habiter. Il faut souligner qu’il y a également une main noir », renchérit Nana Manuanina.

Pour Jean-Claude Molipe,
Vice-ministre de l’intérieur, une équipe de la police a été mise en place pour rétablir l’ordre public. Ce, dans le souci de permettre à tous les enfants qui sont dans les forêts de sortir et déposer des armes.

« Il y avait déplacement de population, maintenant qu’il y a pacification, les populations reviennent dans leurs lieux D’habitation et de moins en moins nous enregistrons des tueries. La difficulté est que ces déplacés reviennent dans des lieux où des maisons ont été incendiées », a-t-il dit avant de souligner que le gouvernement et les organismes humanitaires travaillent pour apporter de l’aide à ces populations qui retournent chez elles après avoir tout perdu.

Prenant la parole, le Ministre de la communication a rassuré que le gouvernement travaille pour que ces choses n’arrivent plus jamais.

« Nous attendons donc impatiemment la deuxième étape de cette mission. La troisième phase consistera à la responsabilité. Chacun va répondre de ses actes.
Le gouvernement va utiliser tous les moyens pour que la paix revienne définitivement dans cette partie du territoire national », a-t-il conclu.

Ces trois membres du Gouvernement ont lancé un appel à la paix à l’endroit de la population de Kwamouth en particulier et de Maï-Ndombe en général. Le vivre ensemble est recommandé à tous !

Kevin INANA

publicite-candidat

Liens Pertinents